le cinéma genevois le plaza – partie 2: le lieu


conçus dès 1951 par le grand architecte et urbaniste genevois marc-joseph saugey (à qui l’on doit notamment aussi l’hôtel du rhône, 1947-1950, et le cinéma le paris / manhattan, 1955-1957), le mont-blanc centre, immeuble multifonctionnel intégrant au rez-de-chaussée le cinéma le plaza (achevé en 1953), étaient voués à la démolition fin janvier 2014, après dix ans de fermeture. en compagnie d’un ami,…

Lire la suite « le cinéma genevois le plaza – partie 2: le lieu »

le cinéma genevois le plaza – partie 1: les objets


conçus dès 1951 par le grand architecte et urbaniste genevois marc-joseph saugey (à qui l’on doit notamment aussi l’hôtel du rhône, 1947-1950, et le cinéma le paris / manhattan, 1955-1957), le mont-blanc centre, immeuble multifonctionnel intégrant au rez-de-chaussée le cinéma le plaza (achevé en 1953), étaient voués à la démolition fin janvier 2014. en compagnie d’un ami,…

Lire la suite « le cinéma genevois le plaza – partie 1: les objets »

black mirror


série créée par charlie brooker, scénario charlie brooker et jesse armstrong, int. rory kinnear, lindsay duncan, toby kebell, jodie whittaker, daniel kaluuya,  jessica brown findlay (saison 1, 3 épisodes), hayley atwell, domhnall gleeson, lenora crichlow, tuppence middleton, daniel rigby, chloe pirrie, jon hamm, rafe spall, oona chaplin (saison 2, 4 épisodes), … Lire la suite « black mirror »

oscar 2019: le palmarès


une cérémonie sans maître de cérémonie. une première dans l’histoire des premières. le job avait été proposé à kevin hart, comédien et humoriste figurant parmi les 100 personnalités les plus influentes du monde selon le magazine forbes (2015). mais, des internautes… Lire la suite « oscar 2019: le palmarès »

césar 2019: le palmarès

il s’attendait à une pluie de récompenses avec ses dix nominations, il est reparti avec un seul petit prix, et pas forcément le plus prestigieux. grosse claque, donc, pour gilles-je-ris-toujours-très-fort-pour-bien-montrer-que-je-suis-cool-lellouche et son grand bain que l’académie a décidément boudés. en revanche, fidèle à lui-même,… Lire la suite « césar 2019: le palmarès »

oscars: palmarès 2016

oscar-winners-list

résumé de la 88e distribution des prix présentée par chris rock et qui s’est déroulée pas plus tard qu’hier soir au dolby theater de los angeles. fallait-il boycotter la cérémonie à la suite de la polémique sur l’absence des nominations d’acteurs et d’actrices noirs? toute la question est de savoir…

Lire la suite « oscars: palmarès 2016 »

césar: palmarès 2016

césar 2016
vendredi 26 février au soir au théâtre du châtelet, à paris, tous les métiers du cinéma étaient réunis pour se congratuler et consacrer les meilleurs parmi les meilleurs. beau palmarès pour mustang, un premier film, qui repart avec 4 petites sculptures et pour fatima qui repart avec 3 récompenses. vincent lindon est…

Lire la suite « césar: palmarès 2016 »

aardman, musée art ludique, paris

debut1
s’il y a une exposition qui m’a directement transporté à l’époque où je rêvais de travailler pour walt disney, c’est bien celle-là. je devais avoir 9 ou 10 ans et j’adorais dessiner, passant une grande partie de mon temps libre à…

Lire la suite « aardman, musée art ludique, paris »

fast and furious 7

fast & furious 7
réal. james wan, scénario chris morgan, int. vin diesel, paul walker, jason statham, dwayne johnson, michelle rodriguez, nathalie emmanuel, jordana brewster, tyrese gibson, ludacris, kurt russell. 2015, 137′. 2,5 pouces

le synopsis
cette fois, dominic toretto (diesel) et sa « famille » doivent faire face à deckard shaw (statham), ancien…

Lire la suite « fast and furious 7 »

hommage: richard attenborough

richard attenborough02
dimanche, richard attenborough est mort. à l’image de cette fichue météo estivale, il pleut décidément beaucoup (trop) d’hommages en ce moment. celui-ci est dédié à un homme qui, comme pas mal d’autres me direz-vous, était aussi à l’aise…

Lire la suite « hommage: richard attenborough »

hommage: lauren bacall

lauren bacall

hier, betty joan perske, mondialement connue sous le pseudonyme lauren bacall, est morte (j’ai l’impression d’avoir écrit ce genre de phrase il n’y a pas longtemps). cousine de simon peres (né szymon perski), fille d’immigrants roumano-polonais, l’une des dernières géantes d’hollywood s’est éteinte hier, le regard certes fatigué par le poids des ans, mais toujours aussi…

Lire la suite « hommage: lauren bacall »

hommage: robin williams

DEAUVILLE FESTIVAL: THE ACTOR ROBIN WILLIAMS
hier, robin mclaurin williams est mort. il était l’un des plus grands, l’un des plus déjantés, l’un des plus drôles. il en avait fait rire des millions, il en avait ému des millions. il était reconnu par ses pairs, encensé par la critique, adoré par le public. il avait remporté différents prix, joué différents rôles, fait…

Lire la suite « hommage: robin williams »

les films du moment vus par lego

après des années de dégringolade dans le coeur des enfants pour cause, notamment, de jeux vidéo, lego s'est lancé, il y a maintenant quelques années, à la reconquête d'une place de choix dans le top 3 des fabricants mondiaux de jouets. 3ème en 2012, l'entreprise a accédé à la 2ème place l'an dernier, devant hasbro et derrière mattel. pour rappel, lego vient du danois "leg godt" qui signifie "joue bien" (et non…

Lire la suite « les films du moment vus par lego »

oscars 2014: le palmarès


l’autre événement de ce week-end, après la 39ème cérémonie des césar, vendredi à paris, était la 86ème cérémonie des oscar, dimanche soir dans la cité des anges, animée par la célèbre (outre-atlantique) présentatrice ellen de generes, qui fit parler d’elle en son temps pour son homosexualité affichée, déclarée et assumée. bénéficiant d’une immense popularité, et donc d’un très gros capital sympathie, elle a rendu la salle hilare dès les 10 premières secondes. le ton était un peu différent et la « qualité de la drôlerie » s’est maintenue jusqu’à la fin. l’humour était fin et très bien senti, et les gags très surprenants pour un événement de cet acabit. exemple: ces pizzas, qu’elle a commandées en direct pour les gens qui n’avaient pas mangé avant la cérémonie (leur demandant même de payer le livreur de pizzas (mdr) car elle n’avait pas d’argent sur elle), les selfies avec les stars qu’elle a faits avec son samsung (sponsor de la soirée, comme par hasard) et qui ont été retwittés jusqu’à 2 millions de fois. exeunt donc les dérapages incontrôlés de ricky gervais en 2011 (qui a d’ailleurs été effacé de la liste des maîtres de cérémonie et dont on n’entend plus parler depuis). là aussi, comme à paris, le palmarès a réservé quelques surprises. en effet, si le splendide gravity d’alfonso cuarón était nommé dans 10 catégories (et qu’il s’est imposé dans 7, même si sandra bullock aurait bien mérité la récompense suprême), american bluff de david o. russell, lui aussi cité 10 fois, est par contre rentré bredouille (eh non jennifer, le doublé, ce sera pour une prochaine fois). je suis très content que cate blanchett ait obtenu la statuette, c’est une actrice magnifique et sa performance dans blue jasmine emporte le film dans vers des sommets insoupçonnés (même de woody allen). voici donc le palmarès…

Lire la suite « oscars 2014: le palmarès »

hommage: alain resnais

Alain resnais
il se destinait au métier d’acteur, intégrant la première promotion de l’idhec à la fin des années 1940. et puis il avait bifurqué vers la réalisation. de court et de moyens métrages documentaires d’abord (on se souvient de…

Lire la suite « hommage: alain resnais »

la belle et la bête

La belle et la bête
réal. christophe gans, scénario christophe gans et sandra vo-anh, d’après l’oeuvre de gabrielle-suzanne de villeneuve, int. vincent cassel, léa seydoux, andré dussolier, eduardo noriega, audrey lamy, sara giraudeau, myriam charleins, nicolas gob. 2014, 112′. 3,5 pouces.

le synopsis
l’histoire d’amour entre une jeune fille pure et un homme frappé d’un sortilège.

Lire la suite « la belle et la bête »

robocop 2014

Robocop 2014

réal. josé padilha, scénario joshua zetumer, nick schenk, int. joel kinnaman, gary oldman, michael keaton, abbie cornish, jackie earle haley, jennifer ehle. 2013, 117'. 3 pouces.

le synopsis
victime d'un attentat, le policier alex murphy (kinnaman) est très grièvement blessé. à tel point que son corps est quasiment irrécupérable. sa seule chance…

Lire la suite « robocop 2014 »

palmarès des golden globes 2014


attribués par la hollywood foreign press association et antichambre des oscar (dont la 86ème édition est prévue le 2 mars prochain), les golden globes, dont la cérémonie a eu lieu dimanche soir, ont fait, comme d’habitude, des heureux et des déçus, certains triomphants (breaking bad, dicaprio, lawrence) et d’autres bredouille (la vie d’adèle). la suite dans un peu plus d’un mois et demi…

Lire la suite « palmarès des golden globes 2014 »

gravity

Gravity

réal. alfonso cuarón, scénario alfonso et jonás cuarón, int. sandra bullock, george clooney, ed harris. 2013, 90'. 4,5 pouces.

le synopsis
c'est la première expédition à bord d'une navette spatiale pour le docteur ryan stone (bullock). lors d'une sortie de routine dans l'espace avec son coéquipier, l'astronaute chevronné matt kowalsky (clooney), la navette…

Lire la suite « gravity »

touch

Touch

série créée par tim kring, int. kiefer sutherland, david mazouz, gugu mbatha-raw, danny glover. 2012, saisons 1 et 2, 12 épisodes de 42', saison 2 en diffusion actuellement sur m6. 3,5 pouces.

le synopsis
les êtres sont tous reliés par un fil invisible qui ne casse jamais. un garçon de 11 ans, qui…

Lire la suite « touch »

lilyhammer

Lilyhammer

série américano-norvégienne créée par anne bjornstad et eilif skodvin, avec steven van zandt, trond fausa aurvaag, greg canestrari, marian saastad ottesen, kyrre hellum. saison 1, 8 épisodes de 42', diffusée actuellement sur canal+. 3,5 pouces.

le synopsis
frank "the fixer" tagliano est un ancien membre du crime organisé new yorkais. après avoir…

Lire la suite « lilyhammer »

le ciné 17 is back

en mars 2011, j'avais écrit un court article sur la naissance d'un cinéma d'un nouveau genre – l'astor film lounge -, qui proposait un concept un peu différent – programmation des plus récentes, restauration légère, cocktail et service de voiturier – mais qui malheureusement a fait long feu. r.i.p. donc l'astor film lounge, ouelcome baque le ciné 17 (pour combien de temps?), qui a gardé l'équipement de son ambitieux prédécesseur: petite salle, matériel de dernière génération, espace en veux-tu en voilà, fauteuils réglables. de quoi réjouir les amateurs de confort (dont moi) dans les salles obscures…

apparemment, la programmation est tout aussi récente puisque j'y ai vu le dernier emmerich. je sais. ça parlait d'une attaque de la maison-blanche, je ne me souviens même plus du titre. je crois d'ailleurs que ça s'appelait l'attaque de la maison-blanche. sans grand intérêt, d'autant qu'il sort après la chute de la maison-blanche (olympus has fallen) d'antoine fuqua, nettement mieux foutu, avec gerard butler. roland emmerich devrait décidément arrêter de faire du cinéma (je sais, je le dis à chaque fois, mais que voulez-vous, je suis pour les secondes chances).

le seul truc marrant de ce film est qu'il nous a permis de revivre la washington que nous avons vue il n'y a pas trois semaines… et de déceler des erreurs, comme celle du tout début du film, lorsque l'hélico présidentiel (emmerich et les hélicos mdr) passe devant le lincoln memorial: un plan très court montre la statue d'abraham lincoln de profil gauche avec, en fond, les piliers extérieurs du memorial (et les hélicos qui passent, donc). ce plan est tout simplement impossible car le fond, pris sous cet angle, est un mur sur lequel est gravé l'un des discours de l'ancien président. bref.

allez vous faire une petite séance au ciné 17, même les mauvais films se regardent bien…

world war z

World war z

réal. marc forster, scénario matthew michael carnahan, damon lindelof, d'après l'oeuvre de max brooks, int. brad pitt, mireille enos, faka mokoena, david morse, daniella kertesz. 2013, 116'. 3,5 pouces.

le synopsis
un matin comme les autres, gerry lane (pitt), sa femme karin (enos) et ses deux filles se retrouvent coincés dans un embouteillage monstre. tandis que les hélicoptères et la police quadrillent les rues, la ville…

Lire la suite « world war z »

man of steel

Man of steel

réal. zack snyder, scénario david s. goyer, sur une idée de christopher nolan, d'après l'oeuvre de jerry siegel, int. henry cavill, amy adams, michael shannon, diane lane, kevin costner, russell crowe, ayelet zurer, antje traue, christopher meloni, lawrence fishburne 140'. 2013, 3,5 pouces.

le synopsis
envoyé sur terre par ses parents jor-el (crowe) et lara (zurer) avant la destruction de leur planète krypton, un petit garçon découvre dans un premier temps qu'il a…

Lire la suite « man of steel »

workingirls

Workingirls

sitcom/série créée par sylvain fusée, scénaristes franck bellocq, eve-sophie santerre, béatrice fournera, int. claude perron, florence arné, blanche gardin, vanessa david, clémence faure, alice belaïdi, lannick gautry, audrey lamy. 2 saisons de 12 épisodes de 10' chacune. 2012-2013. 4 pouces. saison 2 en diffusion actuellement sur canal+.

le synopsis
le quotidien d'une pme banale dont les employés, principalement…

Lire la suite « workingirls »

vikings

Vikings

série tv créée par michael hirst, int. travis fimmel, kathryn winnick, clive standen, george blagden, gabriel byrne, jessalyn gilsig. saison 1, 9 épisodes, 2013. 3,5 pouces. en diffusion actuellement sur canal+.

le synopsis
au 8ème siècle en scnadinavie, las de piller les terres de l'est, le jeune guerrier viking ragnar lothbrock (fimmel) construit, contre l'avis d'haraldson (byrne), son…

Lire la suite « vikings »

cannes 2013 – le palmarès

palme d'or 
la vie d'adèle,
abdellatif kechiche

coïncidence, la palme est décernée à ce film sur la passion amoureuse entre deux jeunes femmes le jour de la manif anti-mariage gay. la critique attendait le passé jusqu'à la dernière minute, mais le film récompensé n'est, de loin, pas une déception.

grand prix
inside llewyn davis, ethan coen, joel coen

prix du jury
tel père, tel fils, kore-eda hirokazu
splendide chronique familiale toute en émotion et en sentiments authentiques. à voir absolument, paraît-il.


prix d'interprétation féminine
bérénice bejo
, le passé (asghar farhadi)

un an après avoir été césarisée en 2012 pour the artist, l'actrice obtient la consécration à cannes.

prix d'interprétation masculine

bruce dern, nebraska (alexander payne)
film pachydermique tourné en déambulateur pour certains, grosse déception que matt damon et michael douglas aient été oubliés du palmarès dans ma vie avec liberace pour d'autres, cett récompense est une surprise pour beaucoup.


 

prix de la mise en scène
heli, amat escalante

 

grosse surprise-déception pour tout le monde, prix consensuel, poseur et prétentieux selon beaucoup, ce film ne méritait pas ce prix. mais il faudra le voir pour en juger.
prix du scénario

tian zhu ding (a touch of sin), jia zhang ke

au final,  le jury emmené par steven spielberg aura consacré le cinéma français et mis en avant des valeurs sinon familiales du moins sentimentales.


anecdote: strauss-machin a éclipsé alain delon, apparu quelques minutes plus tôt, et montait les marches avec "une nouvelle femme" pour assister à la présentation de only left lovers, de jim jarmusch, une histoire de vampires. côté symboles, notons que ça ne manque pas de saveur. quelques jours plus tôt circulait sur internet la bande-annonce du dernier film d'abel ferrara welcome to new york, sur le scandale ds-machin avec depardieu dans le rôle-titre.

inside men

Inside men

mini-série anglaise créée par tony basgallop, int. steven mackintosh, ashley walters, warren brown, nicola walker, kierston wareing. diffusée en ce moment sur canal+. 2012, 4 épisodes de 60'. 3 pouces.

le synopsis
dans un dépôt de sécurité, trois employés, dont le directeur, ont l'idée de planifier le vol de tous les billets qui transitent là avant d'être détruits. ce qui représente…

Lire la suite « inside men »

petit calendrier des sorties (certaines très, d’autres beaucoup moins) attendues au cinéma en france je sais ce titre est long d’ailleurs le gars qui l’a écrit a été viré

cette année (avec un gros pic en juin et juillet) sera riche en films fantastiques, d'horreur et de science-fiction, trois genres dont votre serviteur est particulièrement friand. ainsi voici les sorties (en france), par ordre chronologique:…

Lire la suite « petit calendrier des sorties (certaines très, d’autres beaucoup moins) attendues au cinéma en france je sais ce titre est long d’ailleurs le gars qui l’a écrit a été viré »