hommage: patrick poivey


il était le bruce willis français attitré, le tom cruise hexagonal, grâce à lui mickey rourke, kevin costner, jeff daniels, kenneth branagh, bill murray, james belushi et don johnson parlaient couramment la langue de molière. on l’entendait partout, dans les pubs qui passaient à la télé comme à la radio. c’était un incontournable du doublage. il faisait partie de…

Lire la suite « hommage: patrick poivey »

hommage: mike connors

mike-connors
quand je me rends en normandie pour tenir compagnie à mon papa, je ne manque jamais de prendre avec moi quelques dvd de feuilletons, comme on les appelait dans le temps: cannon, la quatrième dimension, les mystères de l’ouest, l’homme de fer, au coeur du temps, mission impossible, starsky & hutch, chapeau melon et bottes de cuir… toutes ces séries…

Lire la suite « hommage: mike connors »

le roi et l’oiseau en édition limitée et numérotée…

coffret le roi et l'oiseau 2

rien de tel pour combattre la morosité qu’un peu de poésie. l’histoire, on la connaît, c’est celle d’une bergère promise à un mariage forcé avec un roi despotique, mais…

Lire la suite « le roi et l’oiseau en édition limitée et numérotée… »

hommage: richard attenborough

richard attenborough02
dimanche, richard attenborough est mort. à l’image de cette fichue météo estivale, il pleut décidément beaucoup (trop) d’hommages en ce moment. celui-ci est dédié à un homme qui, comme pas mal d’autres me direz-vous, était aussi à l’aise…

Lire la suite « hommage: richard attenborough »

hommage: lauren bacall

lauren bacall

hier, betty joan perske, mondialement connue sous le pseudonyme lauren bacall, est morte (j’ai l’impression d’avoir écrit ce genre de phrase il n’y a pas longtemps). cousine de simon peres (né szymon perski), fille d’immigrants roumano-polonais, l’une des dernières géantes d’hollywood s’est éteinte hier, le regard certes fatigué par le poids des ans, mais toujours aussi…

Lire la suite « hommage: lauren bacall »

hommage: robin williams

DEAUVILLE FESTIVAL: THE ACTOR ROBIN WILLIAMS
hier, robin mclaurin williams est mort. il était l’un des plus grands, l’un des plus déjantés, l’un des plus drôles. il en avait fait rire des millions, il en avait ému des millions. il était reconnu par ses pairs, encensé par la critique, adoré par le public. il avait remporté différents prix, joué différents rôles, fait…

Lire la suite « hommage: robin williams »

hommage: alain resnais

Alain resnais
il se destinait au métier d’acteur, intégrant la première promotion de l’idhec à la fin des années 1940. et puis il avait bifurqué vers la réalisation. de court et de moyens métrages documentaires d’abord (on se souvient de…

Lire la suite « hommage: alain resnais »

internet pas net: freeman pas mort!

une page de facebook annonce la mort de morgan freeman, d'autres pages sur internet annoncent aujourd'hui (21 septembre) qu'il est décédé le 22 septembre (sic)… ça fait partie d'une vague de canulars macabres dont l'acteur, bien vivant, est victime, comme l'avait été bill cosby le mois dernier. le net n'est pas toujours très net. on le savait déjà mais ça se vérifie une fois de plus: faut pas croire tout ce qu'on dit sans vérifier…

adieu tatie

Tsilla Chelton

tsilla chelton, nom que j'ai toujours peiné à me rappeler, est décédée dimanche dans la maison de repos près de bruxelles où elle résidait. elle avait 93 ans. surtout connue du grand public pour son rôle de mamie acariâtre dans le film d'étienne chatillieztatie danielle, donc, pour celles et ceux qui débarquent directement d'une autre planète (1990) -, elle fut une grande dame de théâtre, interprète de ionesco dès 1952 (les chaises, le roi se meurt, délire à deux, pour ne citer que ces pièces-là), aussi à l'aise dans le registre contemporain (jacques tardi, jacques audiberti) que dans le classique (shakespeare, molière). première femme à jouer brecht en france, aux côtés de michel serrault, elle enseigne l'art dramatique à l'équipe du futur splendid et apparaît au cinéma chez chabrol, berri ou robert, et décroche un molière pour les chaises en 1994. respectée par la profession pour son talent et sa rigueur, la petite fille juive née à jérualem en 1919, élève de marcel marceau après la guerre, s'en est allée en ayant toujours vécu l'instant présent…

rui nogueira quitte le cac voltaire

genève et sa politique culturelle (quelle politique culturelle?, entends-je dire) perdent un passionné de cinéma comme on n'en fait plus et qui n'eut jamais les coudées franches pour mener à bien une mission vouée à sinon l'échec, du moins à un accueil poli. rui nogueira a été congédié en décembre dernier, après 32 ans à la tête du cac voltaire – centre d'animation cinématographique – cette association à but non lucratif dont la mission est de promouvoir et de défendre un cinéma de qualité, qu'il soit d'hier, d'aujourd'hui et de demain. ça c'est le blabla qu'on vous sert sur le site internet du cac. la réalité est autre et elle est objet d'amertume pour nogueira, qui déclare avoir fait ce qu'il a pu, et non ce qu'il a voulu, sans avoir jamais dépassé le budget médiocre qui lui était alloué. ce fanatique des intégrales et des rétrospectives, dont il n'a pas fait assez, s'en va après avoir (r)amassé toutes les choses accumulées depuis 32 ans: affiches, dossiers, fiches. son remplaçant, edouard waintrop, très compétent selon nogueira, "n'aura pas la moitié de la liberté que j'ai eue. il y a trop d'intérêts divergents."

source: art. de caroline stevan "une cinémathèque, c'est comme une église", le temps, 3 janvier 2011

une minute de silence

Mario monicelli

mario monicelli est mort. lundi 29 novembre au soir. il s'est jeté par une fenêtre du service d'urologie de l'hôpital romain où il était soigné pour un cancer de la prostate. il avait 95 ans.

une manière de s'en aller pas drôle du tout, c'est le moins que l'on puisse dire, pour celui qui fut, dans les années 1950 et 1960, l'un des maîtres de la comédie à l'italienne, avec d'autres grands metteurs en scène comme…

Lire la suite « une minute de silence »

immense respect…

hier soir, j'ai vu annie girardot dans une émission qui lui était consacrée. et j'en ai été bouleversé. j'avais eu la chance de l'apprécier sur scène à genève en 2004. seule en scène pendant une heure et demie. impressionnante. elle terminait alors une tournée commencée en 2001, avec une pièce de roberto athayde, madame marguerite, rôle pour lequel elle obtiendra l'année suivante…

Lire la suite « immense respect… »