lilyhammer

Lilyhammer

série américano-norvégienne créée par anne bjornstad et eilif skodvin, avec steven van zandt, trond fausa aurvaag, greg canestrari, marian saastad ottesen, kyrre hellum. saison 1, 8 épisodes de 42', diffusée actuellement sur canal+. 3,5 pouces.

le synopsis
frank "the fixer" tagliano est un ancien membre du crime organisé new yorkais. après avoir…


… témoigné contre son patron, il rejoint le programme de protection des témoins et demande à se réfugier à lillehammer, en norvège. là, il est sûr que personne ne viendra le chercher…

l'avis
cette série est totalement improbable mais elle fonctionne à fond les ballons. l'histoire est surprenante mais extrêmement drôle, le ressort comique tenant d'ailleurs essentiellement au talent de son acteur principal, steve van zandt, musicien de son état mais aussi comédien accompli qui campa jadis, de 1999 à 2007, un certain silvio dante dans la série les soprano.

ici il joue frank tagliano, rebaptisé pour les besoins de sa nouvelle vie giovanni henriksen (mdr). ex-maffieux, mais vous savez ce qu'on dit, maffieux un jour, maffieux toujours, le lascar ne s'en laisse pas compter, impose ses règles dans sa communauté d'accueil et ne met (vraiment) pas longtemps à faire son trou: intimidations diverses, chantages opportunistes, enseignement des valeurs (vous savez ce que c'est, le quotidien du maffieux, quoi), négociations et petits services en tous genres mettent tout le monde au diapason de ce type pas net qui tente de s'acheter, au gré des circonstances, une bonne réputation et qui obtient toujours ce qu'il veut.

ainsi, il est à peine arrivé qu'il est déjà à la tête d'une discothèque
où l'alcool coule à flot et les serveuses locales sont ravies de
dandiner du popotin, s'est mis dans la poche l'employé du chômage
qu'il fait chanter à coups de photos compromettantes découvertes par
hasard, s'acoquine avec la jolie instit' du coin et s'improvise promoteur immobilier en s'autoproclamant,
arguments indiscutables à l'appui, partenaire d'affaires (récoltant au
passage un duplex avec jacuzi et vue imprenable, et… son permis de
conduire local en négociant un appartement à vil prix pour son moniteur
d'auto-école).

tout serait parfait dans le meilleur des mondes si l'inévitable petit grain de sable ne venait perturber cette nouvelle petite vie "tranquille" en la personne de ce flic subalterne, sans envergure mais tenace, qui le prend en grippe et commence à enquêter sur notre giovanni de fortune, le prenant pour un terroriste musulman (mdr), au risque de se faire mettre à pied pour 6 mois.

van zandt n'a vraiment pas à se forcer pour être crédible en ex de la maffia new yorkaise: il a le physique de l'emploi et une lèvre inférieure proéminente qui le fait furieusement ressembler à de niro.

tout se passe dans un paysage enneigé et glacé, ce qui n'empêche pas l'ambiance d'être "calmement hilarante". à la scandinave, quoi. ça change des grosses ficelles et des rires gras. quoique… à voir absolument.