hommage: martin landau

martin landau, c’étaient 80 films et séries télé en près de 60 ans de carrière, avec des rôles parfois inoubliables, comme rollin hand, le maître des déguisements des trois premières saisons de la série mission impossible (1966-1968),…

… john koenig (cosmos 1999, gerry anderson, 1975-1978), abe karratz (tucker, francis ford coppola, 1988) ou judah rosenthal (crimes et délits, woody allen, 1990), deux performances pour lesquelles il avait été nommé aux oscars dans la catégorie du meilleur acteur dans un second rôle. oscar qu’il finit par décrocher en 1995 pour son interprétation de bela lugosi dans ed wood, le film-hommage de tim burton au « plus mauvais réalisateur de tous les temps ». second rôle ou pas, landau était connu et reconnu pour sa « gueule » inimitable, ses larges lèvres et son regard bleu. aussi bon en salaud qu’en honnête homme, il brillera aux côtés des plus grands noms d’hollywood, d’elizabeth taylor à robert de niro, en passant par steve mcqueen et peter falk.

même s’il s’est éteint samedi 15 juillet 2017 à los angeles, à l’âge de 89 ans, quelque chose me dit que son étoile continuera de briller encore longtemps.