ces oubliés du cinéma: les comédiens de doublage…

ça ne vous arrive jamais, quand vous regardez un film ou une série, de vous demander où vous avez déjà entendu cette voix-là, de vous dire que tiens, c'est marrant, c'est la voix de tom cruise, mais sur un autre acteur, ou encore d'aimer un personnage sans savoir trop pourquoi (alors que…


… c'est sa voix française qui participe de son charme ou de son charisme)? perso, c'est tout le temps.

c'est la magie du doublage et de ces comédiens – car oui, ce sont de vrais comédiens – un peu oubliés qui exercent le métier difficile de la post-synchronisation (du "lip sync" ou synchronisation labiale) tout en devant se glisser dans la peau d'un autre jusqu'à en épouser la gestuelle pour en retranscrire l'intonation.

je me souviens du temps de mon enfance, quand à chaque fois que nous regardions un film ensemble, mon papa attirait mon attention sur telle ou telle voix française: raymond loyer pour john wayne, roger tréville pour james stewart, roger carel pour hercule poirot, guy piérauld pour max la menace, bugs bunny et kiri le clown. sans oublier ses copains, les comédiens avec qu'il enregistrait à la radio (il était ingé-son, mon papa) pour des pièces radiophoniques: benoît allemane (morgan freeman et tous les père noël), marc de georgi (robert redford et david carradine dans kung fu, entre autres), bachir touré (sidney poitier) ou med hondo (eddie murphy et danny glover).

vous allez me dire, on en parle pas mal, notamment avec ces grands studios d'animation qui font appel à des comédiens de premier plan pour interpréter les personnages. le phénomène, quoique relativement récent (ça a commencé si je ne m'abuse avec 1001 pattes et woody allen), n'est pas nouveau et contribue même, la recette, si j'ose dire, ayant déjà porté ses fruits, au succès des films. les comédiens français célèbres sont plus ou moins tous passés par là: de dany boon (l'éléphant horton) à gérard depardieu (john travolta), en passant par richard berry (dustin hoffman), bernard giraudeau (le même travolta), alain chabat (shrek) et vincent cassel (hugh grant), j'en passe et des meilleurs.

on parle déjà moins de ces acteurs qui jouent souvent au théâtre et ne sont pas aussi médiatisés que les autres, dont on ne connaît jamais le nom mais qui sont les voix attitrées d'acteurs américains célèbres. vous savez qui double bruce willis et tom cruise, vous? c'est patrick poivet, dont on ne voit jamais le visage mais qu'on entendait, il n'y a pas si longtemps, partout et tout le temps, également dans des spots radio, voire télé. vous savez qui double mel gibson, robert de niro, john goodman ou tom selleck? jacques frantz, qu'on a vu notamment dans contre-enquête, avec jean dujardin. connaissez-vous le nom du comédien qui fait la voix de michael c. hall dans six pieds sous terre, de doug savant (tom scavo) dans desperate housewives ou encore du chat blanc espiègle de la pub télé pour feu vert? emmanuel curtil. et la voix du docteur macnamara dans nip/tuck qui est également directeur artistique de nombreux doublages? william coryn. et celle du docteur troy qu'on entend partout (qui est aussi la voix attitrée de l'acteur qui l'interprète, julian mcmahon)? arnaud arbessier. georges caudron et caroline beaune sont passés à la postérité (pour les amateurs du genre) grâce à leur interprétation de mulder et scully dans la série x-files. et la voix de karl meyers, l'ex-mari (très) volage de susan meyers dans desperate housewives? bernard lanneau, qui est aussi, accessoirement, la voix de kevin costner et qui doublait déjà le même acteur richard burgi dans la série the sentinel. les comédiennes qui doublent les personnages féminins des desperate ont vu leur notoriété boostée grâce à leur interprétation: ainsi claire guyot est susan meyers, caroline beaune (certains auront reconnue l'ex-scully) est lynette scavo, blanche ravalec bree van de kamp, odile schmitt gabrielle solis et marie-martine bisson eddie britt. la voix d'odile schmitt colle tellement bien à eva longoria qu'elle est utilisée aussi pour les pubs que fait l'actrice pour une célèbre marque de cosmétiques. l'autre jour j'écoutais france info et ils passaient cette pub pour les avocats. ça m'a fait sourire car j'ai reconnu la voix de céline monsarrat, qui double, entre autres, stella bonasera (melina kanakaredes), l'enquêtrice de l'équipe des experts manhattan. la liste pourrait continuer ainsi longtemps.

après une perte de qualité pendant les années 80, principalement due aux mauvaises traductions, le doublage, comme d'ailleurs la production cinéma et télé qu'il transpose, connaît depuis plusieurs années un regain d'intérêt, grâce à un réservoir (en france, eh oui, c'est une tradition) de voix exceptionnelles et à des adaptations de très bon aloi (je salue ici les traducteurs qui travaillent avec des contraintes épouvantables). du coup, alors qu'il y a quelque temps, je refusais catégoriquement d'aller voir un film en vf, aujourd'hui ça ne me dérange (presque) plus, même si je préfère quand même le plus souvent la langue originale (surtout quand c'est de l'anglais).

vous l'aurez sans doute compris, j'ai toujours eu beaucoup d'admiration pour les gens, comédiens et techniciens, qui font de la post-synchronisation. c'est un métier exigeant qui me rappelle les studios où mon papa travaillait (à la maison de la radio, à paris) et que je visitais quand j'étais petit. vous l'aurez compris, j'ai toujours eu une grande admiration pour mon papa. et j'ai eu l'occasion à quelques reprises d'approcher de près ce métier dans le cadre du mien lors de la post-production de spots de pub télé que j'ai créés et j'ai eu le bonheur de retrouver cette ambiance qui a marqué mon enfance. émotion et respect…