oscars 2020


quatre statuettes – et non des moindres, film, réalisateur, scénario original et film international – pour parasite, du sud-coréen bong joon-ho, c’est une surprise d’autant plus grande (quoique, il était déjà palme d’or à cannes l’an dernier) que c’est…

… le premier film non anglophone de l’histoire des oscars à remporter la récompense suprême.

trois oscars pour 1917, film historique immersif de sam « american beauty » mendes qui se déroule sur une journée et une nuit et qui présente la particularité d’être composé de deux plans-séquences seulement. vrais ou faux plans-séquences, peu importe, la prouesse technique permet de plonger le spectateur dans l’action et c’est sans doute ce qui vaut au film ses trois récompenses.

sans surprise, en revanche, joaquin phoenix est sacré meilleur acteur pour son interprétation du joker (au grand dam de jared leto dont le choix eût été logique après son apparition surjouée en mode « j’me la raconte grave » dans the suicide squad et qui, comble de malheur pour lui, ne reviendra pas dans la suite) tandis que brad pitt décroche la première statuette de sa carrière pour son (second) rôle de cascadeur dans once upon a time… in hollywood et en profite, pendant les 45 secondes qui lui sont allouées (« plus que n’ont eu les opposants du président pendant son procès en destitution »), pour écorcher au passage trump et son acquittement.

et à titre personnel, je suis content que toy story 4 ait été récompensé. l’excellence et la créativité de pixar ne sont plus à démontrer depuis longtemps, et c’est donc amplement mérité.

bref, plein d’occasions de se faire des toiles, histoire de se mettre à jour avec l’actu ciné.

film : parasite
réalisateur : bong joon-ho pour parasite
actrice dans un rôle principal : renée zellweger dans judy
acteur dans un rôle principal : joaquin phoenix dans joker
actrice dans un second rôle : laura dern dans marriage story
acteur dans un second rôle : brad pitt dans once upon a time… in hollywood
film international : parasite de bong joon-ho
film d’animation : toy story 4 de josh cooley
court-métrage d’animation : hair love, de matthew a. cherry et bruce w. smith
scénario original : parasite de bong joon-ho
scénario adapté : jojo rabbit de taika waititi
musique originale : hildur guðnadóttir pour joker
chanson originale : (i’m gonna) love me again d’elton john et bernie taupin dans rocketman
décors : once upon a time… in hollywood
costumes : les filles du docteur march de greta gerwig
photographie : roger deakins pour 1917 de sam mendes
montage son : le mans 66
mixage son : 1917
montage : le mans 66
effets spéciaux : 1917 de sam mendes