l’amant double

réal. & scénario françois ozon, d’après la nouvelle lives of the twins de joyce carol oates, int. marine vacth, jérémie renier, myriam boyer, jacqueline bisset. 2017, 107′. 3 pouces

le synopsis
jeune femme fragile, physiquement et psychologiquement, chloé (vacth) suit une thérapie avec paul (renier), psychanalyste dont elle ne tarde pas à tomber amoureuse. mais très vite, …

… elle se rend compte qu’il lui a caché une partie de son identité.

l’avis
névrose, sexe et gémellité sont les trois piliers de ce récit adapté d’un roman dont le cinéaste n’a gardé que le point de départ: une jeune femme découvre que son psychanalyste, devenu son amant, a un frère jumeau, lui-même psychanalyste, qui devient aussi son amant. pourquoi paul ne révèle-t-il pas à chloé sa gémellité? pourquoi aucun toubib n’a-t-il pu diagnostiquer le mal de chloé? et pourquoi disparaît-il quand elle est avec paul?

après swimming pool, ozon revient au psycho-thriller érotique, mène son public en bateau en le baladant dans les méandres dans l’esprit torturé de son personnage dont il finira par révéler le mal. on pense bien sûr au faux semblants de cronenberg, mais le réal explore une autre piste dont on ressort avec un sentiment tenace de « bof »…

déroutant, masturbatoire (intellectuellement), mais pas spécialement passionnant…