l’art de blue sky au musée art ludique, paris

lart-de-blue-sky

musée art ludique, 34, quai d’austerlitz, 75013 paris. prolongation jusqu’au 25 septembre 2016. tous les jours de 10h à 18h. entrée € 16.50.

après pixar, marvel et aardman, le musée art ludique, sur les quais de la seine à paris, propose (jusqu’à aujourd’hui, 25 septembre 2106) une expo très belle et très complète sur…

… le studio blue sky, à qui l’on doit, depuis 2002, la saga l’âge de glace (respectivement 2002, 2006, 2009, 2012 et 2016), robots (2005), horton (2008), rio (2011), epic (2013), rio 2 (2014) et snoopy et les peanuts (2015).

au début du parcours, la genèse du studio, qui démarre en 1982, avec la création des images de synthèse pour le film tron. la société s’appelle alors MAGI (mathematical applications group, inc.). puis chris wedge (toujours aux commandes de l’entreprise), alison brown, david brown, michael ferraro, carl ludwig et eugene troubetzkoy fondent blue sky. en 1992, le studio se fit remarquer par hollywood grâce à une pub réalisée en images de synthèse pour une marque de rasoir. en 1996, blue sky réalise la séquence plusieurs fois récompensée de bienvenue chez joe, dans laquelle des cafards dansent et chantent. puis c’est bunny, qui remporte l’oscar du court métrage d’animation en 1999. la suite, on la connaît, et l’aventure ne démarre vraiment qu’avec la sortie du premier long métrage du studio en 2002.

puis vient un hommage aux pionniers de l’illustration – winsor mccay et son fameux little nemo in slumberland, tony sarg et ses villes fourmillant de détails, walter martin baumhofer et ses peintures aux couleurs et ambiances exceptionnelles, ou le portraitiste james montgomery flagg -, de l’animation – stuart blackton ou john randolph bray – ou de la caricature – heinrich kley et ses animaux anthropomorphisés. un fabuleux héritage artistique et culturelle de la côte est américaine, et notamment de new york, qui a évidemment influencé les artistes, animateurs et réalisateurs du studio.

winsor mcay – gertie le dinosaure, l’un des premiers films d’animation à mettre en scène un personnage attachant (1914). mccay en réalisera une quinzaine entre 1911 et 1922.
winsor mccay, tapis volant au-dessus d’un rallye de voitures. 1910
winsor mccay
james montgomery flagg. dix portraits à l’encre de chine.

enfin on entre de plain-pied dans les univers des films, à commencer par celui de robots, construit à partir de cafetières, de lave-vaisselles, de boulons, de lampes ou de passoires. le tout appuyé par des maquettes, interviews et extraits du film.

maquette d’une partie de la ville de robots (2005)
rodney copperbottom, le héros de robots (2005)

rio, epic et les différents épisodes de l’âge de glace sont évidemment à l’honneur, mais aussi le dernier long métrage du studio, snoopy et les peanuts (2015).

bomba, le scientifique excentrique de epic. sculpture de vicki saulls.
étude pour un personnage secondaire dans epic. esquisse de greg couch.
étude pour les favelas de rio.
luiz, le bouledogue le plus affectueux du monde, dans rio.
étude pour gabi, la grenouille amoureuse d’hector le cacatoès mais… super venimeuse. pour l’anecdote, la voix française est assurée par… natalie dessay, excusez du peu…
étude pour nico, le petit canari.
moodboards de quelques-uns des moments-clés du film l’âge de glace, avec ses atmosphères et ses couleurs…
l’un des bébés dino de l’âge de glace 3: le temps des dinosaures.
étude pour l’un des frères jumeaux opossums, eddie.
comment parler de l’âge de glace sans évoquer sa véritable star, reconnue en outre par la communauté scientifique: scrat. sculpture de vicki saulls

organisée en étroite collaboration avec blue sky, l’expo réunit plus de 800 oeuvres – dessins, peintures (dont beaucoup numériques) et sculptures – issues des films. d’innombrables dessins préparatoires et autres études permettent d’assister à la création de personnages, principaux et secondaires, et à leur évolution, mais également des différents univers propres à chaque film.

si vous êtes dans le coin, et que vous avez gardé votre âme d’enfant, il ne vous reste que quelques heures pour vous émerveiller…