comme des bêtes

comme des bêtes

réal. chris renaud, yarrow cheney, scénario cinco paul, ken daurio, brian lynch, int. louis c. k., eric stonestreet, kevin hart, jenny slate, ellie kemper, lake bell, (voix françaises) philippe lacheau, françois damiens, florence foresti, willy rovelli. 2016, 90′. 3,5 pouces

le synopsis
que se passe-t-il lorsque nous laissons seuls nos animaux de compagnie pour aller travailler?

l’avis
disons-le d’emblée: le film est une grosse surprise car il ne ressemble pas du tout à sa bande-annonce. en effet, celle-ci – qui résume les dix premières minutes du film – ne nous prépare pas du tout aux aventures trépidantes de max et de tous les animaux domestiques qui l’entourent. attendez-vous donc à être un peu déconcertés.

cela dit, le film est une réussite en termes de scénario et de personnages: on suit avec plaisir les pérégrinations involontaires de max et de duke, son colocataire indésirable.

les propriétaires de chiens, chats, hamsters, tortues et autres poissons rouges apprécieront le rendu de leurs attitudes (les animateurs y sont tous allés de leurs expérience personnelle pour les créer), les autres noteront la drôlerie du lapin mais aussi la présence d’un personnage inattendu, la ville de new york, dépeinte ici dans une version à la fois romantique et fantasmée, avec des tonalités chaudes, quasi automnales, et des gratte-ciel beaucoup plus hauts que dans la réalité, pour rendre l’impression de gigantisme qu’on en a lorsqu’on découvre la ville pour la première fois et surtout pour coller à la vision qu’en ont les animaux.

enfin, si les voix originales nous sont plutôt inconnues, la production française a mis le paquet avec deux ou trois poids lourds de la comédie… dont on ne reconnaît d’ailleurs pas les voix. LOL

entre tendresse et franche rigolade, ce film ravira les amateurs d’animaux animés…