x-men: apocalypse

x-men - apocalypse
réal. bryan singer, scénario simon kinberg, bryan singer, michael dougherty, int. james mcavoy, micahel fassbender, jennifer lawrence, nicholas hoult, rose byrne, oscar isaac, sophie turner, olivia munn, evan peters, alexandra shipp, hugh jackman. 2016, 144′. 3,5 pouces

le synopsis
cette fois, les x-men sont confrontés à apocalypse, une menace venue du fond des âges, le premier…

… de tous les mutants qui a accumulé tous les pouvoirs au cours des millénaires.

l’avis
c’est le moins que l’on puisse attendre d’un marvel: le divertissement. x-men:apocalypse remplit bien son contrat. les effets spéciaux sont bien amenés et les personnages consistants. le scénario, comme toujours chez marvel, est manichéen à souhait, avec à la clé un villain surpuissant resuscitant d’un sommeil de plusieurs millénaires et qui, déçu par le monde qu’il découvre, décide de le nettoyer, menaçant par là même d’anéantir rien moins que la race humaine. tous les ingrédients sont là pour nous faire oublier le quotidien, même la vanne pour initiés: jackman-wolverine faisant une apparition, brève mais intense, en personnage en colère.

film pop corn par excellence, x-men: apocalypse (qui devait s’appeler l’âge de l’apocalypse mais été rebaptisé pour ne pas trop ressembler à avengers: l’ère d’ultron et tranformers: l’âge de l’extinction) est à voir en 3d, bien sûr.