spotlight

spotlight

réal. tom mccarthy, scénario josh singer, tom mccarthy, int. mark ruffalo, michael keaton, rachel mcadams, liev schreiber, stanley tucci, john slattery, brian d’arcy james, jamey sheridan, billy crudup. 2015, 128′. 3,5 pouces

le synopsis
une équipe de journalistes d’investigation du boston globe baptisée spotlight va mettre au jour en 2002, après 12 mois d’enquête,…

… un scandale sans précédent au sein de l’église catholique de boston, puis du pays tout entier…

l’avis
à l’heure où l’église catholique française est confrontée à des cas de pédophilie connus puis classés sans suite par la justice ou par l’église elle-même, ce film a une résonance particulière. d’autant qu’il repose sur des faits.

rewind. janvier 2002, le boston globe, quotidien le plus grand de la capitale du massachussetts, s’apprête à révéler l’un des plus grands, si ce n’est le plus grand, scandales de pédophilie aux états-unis. le film retrace comment quatre journalistes de la cellule d’investigation du boston globe – baptisée spotlight -, walter v. robinson (keaton dans le film), michael rezendes (ruffalo), sacha pfeiffer (mcadams) et matt caroll (d’arcy james), sous l’impulsion de leur nouveau rédacteur en chef marty byron (schreiber) vont, sur la base du témoignage d’un homme (phil saviano), mettre au jour les abus sexuels dont se sont rendus coupables 90 prêtres au sein de l’église catholique. un an durant, jusqu’en janvier 2003, ils vont enchaîner les révélations et faire trembler l’église sur tout le territoire américain et jusqu’au vatican qui prendra des mesures pour prévenir et punir les coupables. une enquête indépendante révélera même qu’entre 1950 et 2002, 4 400 prêtres sur 100 000 en fonction aux états-unis ont été accusés d’abus sexuels sur 11 000 victimes mineurs. les auteurs de cette enquête coup de poing ont été récompensés du prix pulitzer. au-delà de cela, leur travail aura poussé l’église à faire face à ses démons. en 2011, le vatican a ordonné à ses évêques de déferer à la justice les prêtres qui se seraient rendus coupables d’abus sexuels, et en 2015, le pape françois a créé une instance judiciaire chargée de juger les évêques qui auraient couvert lesdits prêtres. m’est avis que, à l’heure où les révélations se multiplient en france, barbarin a du souci à se faire.

édifiant. et passionnant du strict point de vue de l’enquête.