pixels

pixels
réal. chris culumbus, scénario timothy dowling, tim herlihy, adam sandler, int. adam sandler, michelle monaghan, kevin james, peter dinklage, josh gad, brian cox. 2015, 107′, 3 pouces

le synopsis
en 1982, 4 ados sont champions des jeux d’arcade pac-man, donkey kong, centipede et space invaders. le président américain d’alors envoie dans l’espace un message de paix avec quelques exemples de la technologie terrienne, dont les jeux vidéos, dans l’espoir d’entrer en contact avec des intelligences extratrerrestres. 30 ans plus tard, …

… le message a mal été interprété et la réponse arrive sous la forme de jeux vidéos destructeurs géants. seuls les quatre amis, dont l’un est devenu président, peuvent stopper l’attaque…

l’avis
l’idée de départ est bonne mais le film peine à démarrer et se perd un peu en méandres inutiles et chronophages. un montage plus nerveux, surtout au début, eût fait beaucoup pour l’intérêt du spectateur qui a tendance à s’endormir, puis à se réveiller, puis à se rendormir. j’exagère. quoique.

sympa, les effets spéciaux, cela dit, avec destructions d’immeubles et désintégrations de personnages sous forme de petits cubes (les fameux pixels, donc), qui font penser aux effets du lawnmower man (le cobaye, brett leonard, 1992) où le cobaye en question, devenu super-balèze, désintégrait ceux qu’il considérait comme ses ennemis en les démoléculisant.

à voir d’un oeil, surtout si vous connaissez les jeux vidéo en question…