my old lady

my old lady
réal. & scénario israel horowitz, d’après sa pièce, int. kevin kline, maggie smith, kristin scott thomas, stéphane freiss, dominique pinon, stéphane de groodt. 2015, 102′. 3,5 pouces

le synopsis
américain de 57 ans, mathias (kline) débarque de new york à paris pour vendre la maison qu’il a héritée de son père. or il se rend compte que la maison, un hôtel particulier dans le marais, …

… est habitée par une dame de 92 ans (smith) et sa fille (scott thomas). et qu’il a maintenant une dette sur le dos, lui qui est sans le sou, vu que la maison a été vendue en viager…

l’avis
à mesure que le récit avance, mathias va de surprise en surprise (et nous avec). et ça ressemble à tout sauf à de la comédie (ne vous laissez pas tromper par la bande-annonce qui présente le film comme une petite comédie légère). ce qu’il va découvrir va à la fois bouleverser sa vie et la remettre sur des rails en le réconciliant avec un père méprisant. horowitz situe son histoire dans la ville où il a passé la moitié de sa vie (et dont il est, cela se voit à chaque plan, amoureux) et où il a produit l’essentiel de son oeuvre théâtrale. il adapte sa pièce en un scénario « classique »: le personnage principal vient chercher quelque chose d’important et trouve finalement quelque chose d’essentiel. face au douloureux passé plein de secrets de famille, d’amour fou et de mensonges par omission, un trio d’acteurs parfaitement « justes », entre sourire et larmes.

joli. et émouvant.