l’attaque des sangsues géantes

attack of the giant leeches

réal. bernard l. kowalski, scénario leo gordon, int. ken clark, yvette vickers, jan shepard, michael emmet, bruno vesota, george cisar. 1959, 62′. 2,5 pouces

le synopsis
dans les everglades, en floride, une communauté fait face à la disparition de plusieurs de ses membres, due selon la rumeur à…

… des monstres sous-marins.

l’avis
ah, les films de l’écurie corman! deux bouts de ficelle, trois francs cinquante, un scénario avec de l’action écrit en quelques minutes sur le coin d’une nappe vichy et des talents à découvrir (ou pas). toute une époque qui vit tout de même des nicholson, mais aussi des coppola, des scorsese et bien d’autres éclore à la faveur de films pour la plupart oubliés, sauf par les cinéphiles amoureux du genre. car les films de roger corman (50 en tant que réalisateur, plus de 400, comme c’est le cas ici, comme producteur) sont un genre à part (comme le furent ceux de russ meyer et ses vixens).

ici, le film n’est évidemment pas un chef-d’oeuvre, on s’en serait douté, et encore moins lorsque les fameuses sangsues géantes font leur entrée (grand moment) après un suspense savamment… mal entretenu. le doublage est à pleurer de rire (on se demande s’il est d’époque ou d’aujourd’hui) mais il faut rendre justice à l’effort: la musique contribue à créer une ambiance qui autrement serait totalement inexistente et le noir&blanc donne au métrage, par ailleurs assez long pour ses 62 minutes, une indéniable patte (velue).

même si on bâille un peu, on en redemande… ah il était fort, ce corman, à chaque fois on se fait avoir…