la vie rêvée de walter mitty

la vie rêvée de walter mitty

réal. ben stiller, scénario steven conrad, int. ben stiller, kristen wiig, shirley mclaine, adam scott, kathryn hahn, sean penn, patton oswalt. 2013, 114′. 2,5 pouces

le synopsis
walter mitty (stiller) est responsable des négatifs du magazine life. homme ordinaire et…

… inadapté au monde de l’entreprise, il ne s’évade qu’à travers des aventures extravagantes mais imaginaires. mais une difficulté professionnelle l’oblige à réellement passer à l’action…

l’avis
le procédé du gars qui imagine des scènes dans lesquelles il redresse des torts, sauve le monde, devient un héros et séduit au passage la femme qu’il côtoie tous les jours sans jamais oser lui parler n’est pas spécialement nouveau (d’autant que le film est un remake de la vie secrète de walter mitty, 1947). la série des années 1990 dream on, par exemple, se nourrissait de ce principe pour créer des situations hilarantes. le personnage principal est, comme d’habitude chez ben stiller, traité avec une certaine tendresse, mais le rythme un peu lent, parsemé de passages à vide, suscite parfois une perte d’intérêt. l’aventure rocambolesque du personnage aurait pu être loufoque, hilarante, elle n’est qu’anecdotique. du coup, on peine un peu à éprouver de l’empathie pour ce walter mitty. on riait bien plus aux mésaventures du personnage qu’interprétait stiller dans mary à tout prix, par exemple. la vie rêvée… n’est donc à mon sens pas totalement abouti.

donc oui, pourquoi pas, pour dire je l’ai vu.

brèves de coulisses…
le film est sorti en france le 1er janvier 2014, 67 ans jour pour jour après l’original. mais le lien n’est que français car le film étzait sorti en décembre aux états-unis. les producteurs samuel goldwyn jr et john goldwyn sont respectivement le fils et le petit-fils du producteur de l’original. le film a été tourné entièrement en pellicule argentique, pour plus de cohérence avec le sujet du film. né en 1883, le magazine life a cessé d’être publié sur papier en 2009 mais continue d’exister en version numérique, comme dans le film. les scènes se déroulant dans l’immeuble du magazine ont été tournées dans les véritables locaux de l’ancien magazine, aujourd’hui propriété du time magazine.