carrie – la vengeance


réal. kimberley peirce, scénario roberto aguirre-sacasa, d’après le roman de stephen king, int. chloe moretz, julianne moore, judy greer, gabriella wilde, portia doubleday, alex russell, ansel elgort. 2014, 85′. 2 pouces.

le synopsis
jeune fille très timide douée de pouvoirs télékinésiques, carrie white (moretz) vit…

… avec une mère extrêmement dévote (moore). un jour, elle a ses premières règles dans les douches du lycée et en devient la risée. elle décide de se venger.

l’avis
l’archétype du remake qui ne sert à rien. non pas que le film de de palma était un chef-d’oeuvre mais celui-ci n’apporte strictement rien à l’histoire. ce n’est ni un reboot ni un spin-off ni une sequel ni même une prequel, c’est plutôt un fuck-you, c’est-à-dire une sorte d’arnaque, un « je le refais en ne touchant surtout à rien », avec une légère touche de contemporain dans les effets spéciaux, et encore, de palma, à l’époque (1976), avait fait mieux, et dieu s’il m’en coûte d’écrire ça.

alors je pose ici la question: « MAIS À QUOI CA SERT?!?!? ».

heureusement que je ne suis pas allé le voir au cinéma. du coup, je vous le dis tout de go: allez voir ailleurs si vous y êtes, par exemple pour (re)voir l’original…

Un avis sur “carrie – la vengeance

  1. J’ai lu le livre. très cool! Mais le film, je sais pas. Souvent les films de King sont raccourcis en film et on perd l’essentiel, les détails qui font toute la différence.

    J'aime

Les commentaires sont fermés.