effets secondaires

Effets secondaires
réal. steven soderbergh, scénario scott z. burns, int. rooney mara, jude law, catherine zeta-jones, channing tatum. 2013, 106'. 3 pouces.

le synopsis
jonathan banks (law) est un psychiatre ambitieux. dépressive, sa nouvelle patiente émilie (mara) a fait une tentative de suicide. il lui prescrit un nouveau médicament. peu de temps après, …


… émilie tue son mari (tatum) mais ne se souvient de rien, à cause dudit médicament. et banks est dans la mouise…

l'avis
moui. l'histoire de l'arnaqueuse qui se fait passer pour malade en faisant porter le chapeau à un innocent, certes ambitieux mais clean, je suis tout prêt à adhérer mais là, pas vraiment. jusqu'aux quatre-cinquièmes du film, on se demande pourquoi elle fait ça. et la réponse, toute bête, vient enfin: elle se venge. ah bon? c'est tout? oui, c'est tout. et on se dit: ok, le mari a fait le con, il l'a privée (pendant les 4 ans qu'a duré son incarcération) d'une vie de rêve. est-ce qu'on tue pour ça? est-ce qu'on monte toute une machination de dingue pour ça? jusqu'à se faire complice d'une psychiatre lesbienne en répercutant sur elle le délit d'initié dont son mari s'était rendu coupable quelque temps auparavant? le scénario multiplie effets, rebondissements et coups de théâtre, pour masquer en fait un postulat pas très crédible.

je le répète: moui. ce "thriller psychologique" se voudrait bien hitchcockien mais se prend les pieds dans le tapis de sa prétention. si vous voulez du tordu, préférez crime d'amour, d'alain corneau (et surtout pas son remake passion de de palma). et si vous voulez du bon soderbergh, reportez-vous plutôt sur son film suivant: ma vie avec liberace, bien moins intello et bien plus intéressant.

brèves de coulisses…
soderbergh a annoncé que ce film serait son avant-dernier. il a tourné ledit dernier (behind the candelabra – ma vie avec liberace), présenté à cannes, dans la foulée. rooney mara a été révélée dans l'adaptation ciné de millénium (2011, david fincher, avec daniel craig). avant, elle avait joué la petite amie de mark zuckerberg dans the social network. le directeur de la photo peter andrews et la chef monteuse mary ann bernard sont en fait des pseudos pour une seule et même personne: soderbergh lui-même.