the killing

The killing

série créée (arrêtée en 2009, puis reprise en 2011) par soren sveistrup (titre original forbrydelsen), int. sophie grabol, soren malling, bjarne henriksen, lars mikkelsen, marie haskehave, ann eleonora jorgensen, julie olgaard. 2007, saison 1: 20 épisodes de 45', saison 2: 10 épisodes de 45'. 3 pouces.

le synopsis
qui a violé et tué nana brik larsen (olgaard), jeune fille de 19 ans appremment sans histoire? à copenhague, la commissaire sara lund (grabol),…


… nouvellement mutée à stockholm, n'a que quelques jours pour découvrir le meurtrier. tout semble accuser troels hartmann (mikkelsen, frère de mads), politicien en lice pour le poste de maire de la ville, mais les obstacles se multiplient pour la brigade criminelle…

l'avis
les polars scandinaves sont immanquablement frappés du sceau du paradoxe: ils sont à la fois très frais (sans jeu de mots) et très noirs. frais parce que différents de ce à quoi les anglo-saxons nous ont habitués et remplis d'un calme apparent qui ne ressemble à rien de ce que l'on connaît. noirs parce qu'empreints d'une humeur, d'un style, d'une esthétique influencés sans doute par le climat qui est le leur une bonne partie de l'année.

bon, entre nous, j'ai craint une resucée de twin peaks, avec le coup de la jeune fille bien sous tous rapports, que l'on retrouve dès le premier épisode violée et sauvagement assassinée, et qui cachait en fait une double vie que personne, pas même ses parents (surtout ses parents), ne soupçonnait.

ici, rien de tel, et encore moins de forces occultes qui rendaient la série de lynch magnifique et authentiquement terrifiante, même si la trame de départ est identique. mais l'auteur bifurque dans la seconde partie de la saison pour n'aborder l'histoire "que" sous l'angle d'une affaire criminelle "classique" (même si sordide), mais dont le suspense, avec des répercussions en l'occurrence politiques, est bel et bien au rendez-vous, l'auteur nous tenant en haleine du début à la fin grâce à une écriture ciselée et très efficace. ce n'est pas la série la plus fabuleuse que j'aie jamais vue, mais elle se laisse bien regarder, et avec intérêt!

j'ai hâte de découvrir la saison 2, plus courte et certainement tout aussi haletante, avec un personnage récurrent, celui de la commissaire sara lund (apparemment toujours pas partie pour la suède).