coffret monsters universal

Coffret monsters universal

fondés le 8 juin 1912 par carl laemmle sous le nom de universal film manufacturing company, avec pour premières stars harold lloyd et lon chaney, les studios universal sortent pour leurs cent ans…


… un coffret regroupant huit de leurs plus grands classiques, à savoir dracula, la momie, frankenstein, l'étrange créature du lac noir, la fiancée de frankenstein, le fantôme de l'opéra, l'homme invisible et le loup-garou.

quand on sait que c'est le fantastique et l'horreur qui ont fait leur fortune et leur réputation, on comprend la démarche et on ne peut que s'en réjouir.

ces films, je les ai vus et je ne me lasse pas de les revoir. d'autant que la version haute définition blu-ray va permettre d'apprécier toute la profondeur du noir et blanc (sauf pour le fantôme de l'opéra, tourné en technicolor restauré) et la beauté des scènes nocturnes ainsi que des jeux avec la lumière.

si les huit films ont bénéficié, en plus d'un travail de restauration sur l'image, d'une remasterisation sonore qui a éliminé le souffle et les imperfections qui rendaient le visionnement parfois pénible sur dvd, le format d'origine est respecté, tous les films ayant été tournés en 1.33 (le fameux format carré 4/3 de nos anciens téléviseurs) – sauf l'étrange créature du lac noir, tourné en 1.85 et présenté ici en 2d et 3d. si l'idée ne manque pas d'intérêt car elle permet de se replonger dans l'ambiance que connurent nos parents à l'époque de la sortie du film (1954), la réalisation de la 3d est ici malheureusement un peu décevante.

de même, les amateurs de doublage à l'ancienne seront déçus, les copies étant trop mauvaises, universal a financé un nouveau doublage qui casse un peu le charme d'antan. une bonne occasion cela dit de (re)découvrir ces films en version originale.

côté bonus, il y en a moults: docus sur le travail de restauration, commentaires, livret avec photos de tournage et cartes postales, plus la version espagnole de dracula, tournée quelques mois après le film de tod browning dans les mêmes décors.

un objet à posséder absolument (perso, c'est déjà fait)…