encore deux niouz fraîches…

le beau, l'impeccable, le ravageur (salaud!) bradley cooper (very bad trip, 2009 ou l'agence tous risques, 2010) serait (conditionnel) pressenti pour reprendre le rôle d'eric draven dans un remake de the crow (1994), le film crépusculaire (et maudit) d'alex proyas (dark city,1998, i robot, 2004) qui coûta la vie, durant le tournage, à brandon lee (nous ne reviendrons pas là-dessus) et qui connut 4 suites (the crow: la cité des anges, 1996, the crow: stairway to heaven, 1999, the crow 3: salvation, 2000 et the crow: wicked prayer, 2005). l'acteur n'a pas dit non et les négociations vont train. si elles aboutissent, cooper prouvera qu'il est "bankable" (je déteste ce mot, mais il est plus politiquement correct que "vache à lait produisant du blé". bon, aussi un peu moins long, d'accord…) et qu'il est capable de faire monter un projet sur son seul nom. et le tournage commencerait à l'automne. cela étant dit, le film de proyas était très bien, et la question se pose à chaque fois: un remake est-il vraiment bien nécessaire? réponse sans doute en 2012…

le "prequel" (je hais aussi ce mot) de la franchise x-men sort le jour de mon anniversaire (le 3 juin, pour celles et ceux qui ne le savent pas… et pour le rappeler à tous ceux qui ne me le fêtent jamais, niahahahaha). celui-là va nous raconter l'histoire, dont on nous donnait un avant-goût dans l'un des épisodes précédents, de deux personnages très importants de la saga: charles xavier, alias le professeur x et erik lensherr, qui n'est autre que magneto (serge!). et comme il s'agit de leur jeunesse, exeunt donc patrick stewart et ian mckellen, applaudissons bien fort james macavoy (le dernier roi d'écosse et wanted) et michael fassbender (euh… on me souffle en régie inglorious basterds et centurion… ok)! pour les amateurs du genre, au nombre desquels je ne figure pas vraiment, même si j'irai quand même le voir car j'aime bien m'imaginer dans la peau de ces mutants, à lancer des boules de feu avec les mains, jeter des faisceaux laser avec les yeux ou  geler tout ce que je touche. je sais, quel gamin je fais! n'empêche que j'ai été super-déçu de l'épisode wolverine, et la présence de beau hugh n'y a rien changé. faisons confiance au scénariste-réalisateur-producteur bryan singerthe usual suspects, 1995 (respect), de plusieurs épisodes de dr house, 2004, et de superman returns, 2006, entre autres – pour nous concocter un truc intéressant. notons au générique la présence de trois acteurs qui ont explosé dans des séries: la plutôt froide rose byrne (damages), le magnifique ray wise (twin peaks) et la très blonde january jones (mad men)…