next door

Next door

réal. pal sletaune, kristoffer joner, cecilie mosli, michael nyqvist, julia schacht, anna bache-wiig. 2005, 76'. 3 pouces.

le synopsis
larguée par sa petite amie, un homme apparemment posé (joner) rencontre ses étranges voisines (schacht et mosli) et…


… perd progressivement les pédales.

l'avis
dit comme ça, le synopsis semble banal. pourtant, le réalisateur-scénariste nous emmène vite dans un délire paranoïaque -limite schizophrène – et labyrinthique (au sens littéral) où le malaise, que dis-je une violence insoutenable, affleure en permanence pour déboucher sur l'horreur. ainsi john, employé modèle et sans histoire, ne supporte pas sa séparation, il ne supporte pas le fait que son ex ait un nouvel homme dans sa vie (nyqvist, qui interprète mikael blomkvist, le journaliste de la trilogie millénium), un homme plus fort, plus sûr de lui, plus protecteur. très étrange, cauchemardesque par moments (l'affiche du film résume parfaitement l'atmosphère), la "porte d'à côté" évoquée dans le titre est celle qui, dans l'esprit du personnage – mais potentiellement de chacun de nous -, s'ouvre pour libérer ses névroses les plus intimes et les plus effrayantes… et le conduit à commettre l'irréparable. bref un bon petit moment cinématographique (à peine plus d'une heure), bien dérangeant à souhait et qui se regarde (seul de préférence) le soir tard, juste avant d'aller se coucher ;O). pour les amateurs de fantastique et, dans une moindre mesure, d'horreur, mais aussi et surtout d'analyse psychanalytique…