à bout portant

à bout portant

réal. fred cavayé, int. gilles lellouche, roschdy zem, gérard lanvin, elena ayana. 2010, 85'. 3 pouces.

le synopsis
samuel pierret (lellouche) va bientôt devenir infirmier et sa femme nadia (ayana) est à quelques semaines de son premier accouchement. tout va bien pour eux, jusqu'à ce…


… qu'un homme (zem), renversé par une moto, se fasse admettre à l'hôpital où travaille samuel.

l'avis
bon scénar à tiroirs (signé laurence couturier, guillaume lemans et fred cavayé), bonnes scènes d'action, ce film tient en haleine de bout en bout. lellouche est parfait en gars ordinaire embarqué dans une histoire qui le dépasse, zem est parfait en figure du banditisme activement recherché par toutes les polices de france et de navarre, lanvin est parfait en gros enculé de sa race. on savait déjà que les français savent faire du bon polar depuis melville, et plus récemment en plus glauque avec marchal, on en a la confirmation ici avec cavayé, mais dans une facture "ordinaire", c'est-à-dire proche d'une réalité quotidienne non stylisée. entre polar et thriller, entre courses-poursuites nerveuses et face-à-face tendus, entre loyauté et coups (très) fourrés, à bout portant (rien à voir avec le film de don siegel, 1964, avec lee marvin) est donc un film à voir, mais qui, curieusement, ne reste pas en mémoire.