le dernier exorcisme

Le dernier exorcisme

réal. daniel stamm, int. patrick fabian, ashley bell, iris bahr. 87', 2010. 3 pouces.

le synopsis
cotton marcus (fabian) est un prédicateur à succès. récompensé, reconnu, il prêche depuis son plus jeune âge et fait la fierté de sa famille qui a réalisé plus de 150 exorcismes. or marcus est un imposteur qui ne croit plus ni en dieu ni en ce qu'il fait. quand il reçoit…

… une lettre d'un homme l'appelant du fin fond de la louisiane pour exorciser sa fille adolescente possédée par un démon, il se dit qu'il va régler le problème vite fait bien fait. mais les choses ne se passent pas tout à fait comme il le pensait…

l'avis
voilà une bonne petite surprise que ce film tourné apparemment avec peu de moyens. certes, la forme est déjà vue: la caméra à l'épaule et le docu dont le personnage principal (marcus) est le héros renforcent le côté réaliste. ça met d'autant plus vite dans l'ambiance que les acteurs sont tous impeccables. les créateurs du film disent s'être inspiré d'un docu sur un évangéliste, marjoe gortner, racontant à des journalistes que le système ecclésiastique est une vaste escroquerie. or donc, nous suivons, presque en temps réel, ce prédicateur atteint à un moment de sa vie par une "crise de foi", qui en est gentiment venu à considérer sa vocation comme un job qui fait vivre sa famille, et qui est appelé en louisiane pour pratiquer un exorcisme. il n'a pas peur d'expliquer face caméra tous les trucs qu'il va utiliser durant l'intervention pour la rendre crédible aux yeux de ces pauvres gens illettrés. car marcus ne croit pas une seconde que la jeune fille soit possédée. tous les artifices y passent: le crucifix qui crache un peu de fumée pour faire croire que le démon l'a touché, les fils placés au préalable sur les tableaux et actionnés au moment opportun pour faire croire à la présence du démon, jusqu'à l'enregistrement de voix démoniaques pour rendre cette présence encore plus effrayante ("j'ai les voix de pratiquement tous les démons cités dans mon livre" affirme marcus le plus naturellement du monde). il réalise donc son exorcisme, tout se passe pour le mieux, merci au revoir monsieur, et surtout continuez de croire en dieu, car c'est lui qui sauvera votre fille. le hic, c'est que la fille en question, nell (ashley bell formidable) remet ça et semble véritablement habitée. et le scénario d'emmener les personnages (et le spectateur) hors du sentier qu'ils pensaient pouvoir emprunter tranquillement. malin, le réalisateur joue avec nos nerfs sans vraiment nous faire peur (je parle pour moi ;O)) en brouillant les pistes, ou plutôt en nous en donnant plusieurs successivement. et on se fait bien avoir, même si, encore une fois, la fin ressemble comme deux gouttes d'eau à blair witch. sympa. donc à voir. pour les amateurs du genre, comme toujours.