hypertension 2

Hyper-tension 2
réal. mark neveldine, brian taylor, int. jason statham, amy smart, efren ramirez. 2009, 96'. 2,5 pouces

le synopsis
he was dead. he got better. chev chelios (statham) est de retour pour un second (deuxième?) opus. cette fois, on lui a volé son coeur pour le remplacer par un bout de plastique qui doit être rechargé toutes les heures. du coup, pour éviter la décharge (et accessoirement survivre), chev doit lui donner une décharge.

l'avis
le premier (film) était déjanté. le second l'est encore plus… l'intérêt en moins. résultat, le 2 est encore plus cinglé que le 1, mais seulement pour compenser le vide scénaristique. c'est limite gerbatif car filmé caméra à l'épaule et avec tout un tas d'effets tous plus fous les uns que les autres. c'est (assez) créatif dans la forme mais très creux sur le fond. avec, en prime, des resucées de scènes déjà vues dans le premier (celle de l'hippodrome, par ex.).

statham a beau se démener comme un beau diable, il peine à s'épanouir dans une intrigue bâclée. certes, il est parfait pour incarner les chev chelios (mais ça fait longtemps qu'on l'avait compris) et le rythme est mené tambour battant. n'empêche. on déplore que l'ancien plongeur olympique ne soit jamais employé que dans ce type de rôles "même pas mal" (qui plus est dans des films qui ressemblent plus à des exercices de style qu'autre chose).

et si, messieurs les producteurs et scénaristes, vous le lanciez dans de vrais polars bien noirs façon mr73 ou, pourquoi pas, des comédies romantiques (regardez gerard butler)? je sais, je suis naïf, mais il fallait que je pose la question…