cannes 2009: les films en compèt’ et leur réalisateur.

troisième événement le plus médiatisé de la planète, après les jeux olympiques et la coupe du monde de foot, cannes 62ème a commencé mercredi, on en entend suffisamment parler comme ça. on sait vaguement que 20 films concourent jusqu'au 24 mai. mais sait-on pour autant lesquels et quels en sont les réalisateurs? panorama express d'une compétition où il y a du lourd et du plutôt bizarre…

bon, LÀ-HAUT (up), dernier-né des studios pixar présenté en ouverture du festival, est donc hors-compèt.

ÉTREINTES BRISÉES (los abrazos rotos) de pedro almodòvar (espagne), avec penélope cruz. après un terrible accident de voiture, un homme devenu aveugle fait tout pour oublier son passé. après quatre participations sans palme, almodòvar a déclaré que s'il ne la remportait pas cette fois, il ne viendrait plus jamais. non mais, c'est qu'on ferait du vilain chantage! >>sortie 20 mai 2009<<

FISH TANK, d'andrea arnold (royaume-uni), avec katie jarvis. une adolescente à problèmes voit sa vie bouleversée à l'arrivée du nouveau petit ami de sa mère. peu connue (de moi surtout ;O)), cette réalisatrice britannique née en 1961 est active depuis environ 10 ans en tant que réalisatrice, actrice et scénariste. elle a obtenu l'oscar du meilleur court-métrage en 2003 avec wasp. >>sortie 7 octobre 2009<<

UN PROPHÈTE, de jacques audiard (france), avec tahar rahim. condamné à 6 ans de prison, malik, 18 ans, va se tailler une réputation de caïd. cinquième long-métrage du fils de michel audiard, après regarde les hommes tomber (1994), un héros très discret (1996), sur mes lèvres (2001) et de battre mon coeur s'est arrêté (2005). moi je suis super-fan. >>sortie 26 août 2009<<

VINCERE, de marco bellocchio (italie), avec giovanna mezzogiorno. ida tombe amoureuse de mussolini et a un enfant de lui. pourtant, il la reniera et désavouera son enfant, malgré tous ses efforts pour se faire reconnaître. vieux routier du cinéma, bellocchio est connu pour ses films baroques et engagés qui passent au vitriol les piliers de la société italienne – religion, famille, armée – avec notamment le saut dans le vide (1972) ou le diable au corps (1986). >>sortie prochaine<<

BRIGHT STAR, de jane campion (royaume-uni), avec abbie cornish. l'histoire d'amour entre le poète romantique john keats et fanny browne, écourtée par la mort de keats en 1821. retour sur la croisette de celle qui remporta la palme d'or en 1993 pour la leçon de piano. >>sortie 22 juillet 2009<<

MAP OF THE SOUNDS OF TOKYO, d'isabel coixet (espagne), avec sergi lòpez. une femme solitaire d'apparence fragile, vendeuse de poissons, accepte de temps en temps des missions de tueuse à gages. isabel coixet avait participé au collectif de courts paris, je t'aime, aux côtés de vingt autres réalisateurs de renom. >>sortie 21 juin 2009<<

À L'ORIGINE, de xavier giannoli (france), avec françois cluzet. un escroc se fait passer pour un chef de chantier et se heurte à la maire d'un petit village qui va lui révéler un territoire qu'il ne connaissait pas: les sentiments. giannoli s'est fait remarquer en 2003 avec son premier long – les corps impatients. depuis, il a signé 2 autres films: une aventure et quand j'étais chanteur. >>sortie 14 octobre 2009<<

LE RUBAN BLANC (das weisse band), de michael haneke (autriche), avec susanne lothar. avant la première guerre mondiale, d'étranges accidents surviennent dans un petit village du nord de l'allemagne. l'instituteur mène l'enquête et découvre la vérité. haneke est réputé pour son cinéma choc et sans concession (funny games et la pianiste). >>sortie 21 octobre 2009<<

TAKING WOODSTOCK, d'ang lee (états-unis), avec emil hirsch. 1969, un jeune homme met en route sans le vouloir ce qui va devenir l'événement musical emblématique de toute une génération. on ne présente plus ang lee, qui reste fidèle à son thème de prédilection: les sentiments contre vents et marées, de garçon d'honneur à brokeback mountain, en passant par tigre et dragon et raison et sentiments. >>sortie 9 septembre 2009<<

LOOKING FOR ERIC, de ken loach (royaume-uni), avec steve evets. traversant une mauvaise passe, un facteur de manchester s'adresse un soir à son idole, éric cantona, qui semble le regarder depuis le poster accroché dans sa chambre. de my name is joe à it's a free world, ken loach (73 ans), qui a toujours fait un cinéma en prise directe avec la société britannique, revient avec un film ensoleillé. >>sortie 27 mai 2009<<

NUITS D'IVRESSE PRINTANIÈRE (chung fen chen zui de ye wan), de lou ye (chine), avec qin hao. trio amoureux suffocant porté aux confins de la jalousie et de l'obsession. filmé en toute clandestinité, malgré l'interdiction de diffusion et un banissement de 5 ans imposées au réalisateur dans son pays depuis son dernier film une jeunesse chinoise. >>sortie prochaine<<

KINATAY, de brillante mendoza (philippines), avec coco martin. un étudiant en criminologie devient homme à tout faire pour un gang local, puis accepte des missions spéciales. mendoza s'est fait remarquer à la quinzaine des réalisateurs 2007 avec john john. >>sortie prochaine<<

SOUDAIN LE VIDE, de gaspard noé (france), avec nathaniel brown. un soir, lors d'une descente de police, oscar est touché par une balle. refusant de quitter ce monde, pour tenir sa promesse de ne jamais abandonner sa soeur linda, son esprit erre dans la ville dans des visions de plus en plus cauchemardesques. noé aime choquer, sa filmo le démontre très bien. >>sortie prochaine<<

THIRST, CECI EST MON SANG (bak-jwi), de park chan-wook (corée), avec song kang-ho. un jeune prêtre se porte volontaire pour tester en afrique un vaccin contre une maladie mortelle. il succombe mais une transfusion sanguine d'origine inconnue le ramène à la vie. inconnu dans nos contrées, park, dont c'est le 11ème long-métrage, n'est pourtant pas le premier venu dans son pays. >> sortie prochaine<<

LES HERBES FOLLES, d'alain resnais (france), avec sabine azéma. marguerite se fait voler son sac. le voleur en jette le contenu sur un parking. un homme le ramasse. cinquante ans après hiroshima, resnais a toujours autant la pêche. >>sortie: 21 octobre 2009<<

LE TEMPS QU'IL RESTE, d'elia suleiman (france-belgique), avec elia suleiman. la quête d'identité d'un homme, à travers l'histoire de son père, résistant palestinien, de la création d'israel à nos jours. né à nazareth (ça ne s'invente pas), suleiman traite pour son 5ème film de son thème favori: l'identité palestinienne. >>sortie: 28 octobre 2009<<

INGLORIOUS BASTERDS, de quentin tarantino (états-unis), avec brad pitt. histoire de deux vengeances pendant la seconde guerre mondiale. célèbre (et adulé) pour pomper tout ce qu'il trouve dans le cinéma des seventies sous couvert de revival (même le titre de celui-ci est repiqué), "quenntinn" revient sur la croisette auréolé de sa palme 95 pour pulp fiction. >>sortie: 19 août 2009<<

VENGEANCE, de johnnie to (taiwan), avec johnny hallyday. un cuisinier part au japon venger la mort de sa fille. en fait, 20 ans auparavant, il était tueur à gages (tadadan!!!). des fois, on se demande comment ils font leur sélection, les mecs. parce que si celui-là remporte la palme avec un scénar pareil, moi je me fais moine. >>sortie: 20 mai 2009<<

VISAGE (face),de ming liang-tsai (taïwan-france-belgique), avec laetitia casta. un cinéaste taïwanais réalise un film sur le mythe de salomé au musée du louvre. liang-tsai est né en malaisie, a étudié en chine et a remporté un lion d'or en 1994 pour son 2ème long, vive l'amour. >>sortie: 4 novembre 2009<<

ANTICHRIST, de lars von trier (danemark-france-allemagne), avec charlotte gainsbourg. un couple en deuil se retire à "eden", un chalet isolé dans la forêt, où ils espèrent guérir leur coeur et sauver leur mariage. mais la nature reprend ses droits et les choses vont de mal en pis. on ne présente plus non plus von trier qui est, depuis element of crime en 1984, un abonné de la croisette. auteur de nombreux succès – breaking the waves, dancer in the dark, l'hôpital et ses fantômes – il est aussi à l'origine de dogma, prônant une mise en scène débarrassée de tout artifice. >>sortie: 3 juin 2009<<