get smart

Get_smartal. peter segal, int. steve carell, anne hathaway, dwayne johnson, terence stamp, masi oka. 2008, 109'. 3 pouces 1/2

le synopsis
l'agence de renseignement américaine CONTROL a fait l'objet d'une attaque par l'organisation criminelle KAOS, compromettant l'identité de ses agents. le chef de l'agence n'a d'autre choix que de promouvoir l'analyste maxwell smart (carell) au rang d'agent de terrain, ce dont il a toujours rêvé. on lui assigne pour partenaire la redoutable agente 99 (hathaway). son sens du détail et son enthousiasme vont faire échouer les plans de siegfried (stamp), chef de KAOS.

l'avis
très bonne adaptation de la série max la menace (get smart, donc, en v.o.), diffusée aux états-unis entre 1965 et 1969, get smart (qu'on n'a pas jugé bon de traduire par "max la menace" par…

… chez nous) profite du talent de steve carell, qui a décidément le vent en poupe depuis 40 ans, toujours puceau, et qui, pour la première fois de sa carrière, s'est vu offrir le rôle sans auditionner. carell est parfait avec son humour calme et froid à la gene wilder, qui était l'acteur fétiche de mel brooks, créateur de la série originale. l'intrigue est un brin désuète, les méchants ne sont pas vraiment méchants, au sens où on l'entend aujourd'hui, et les codes de la série – l'humour pince-sans-rire, les gadgets de l'agent 86, la musique – ont été repris et c'est une très bonne idée. le film regorge de scènes vraiment désopilantes mais dans la finesse. pas de gros gags ni de rires gras. bref, "l'esprit mel brooks" est respecté et la mémoire de don adams, l'acteur original décédé en 2005, n'a pas été trahie. un très bon moment…

les coulisses
comme d'habitude dans les adaptations de ce genre, le film est parsemé de nombreux clins d'oeil. par exemple, james caan, qui interprète le président des états-unis, et don adams étaient de très bons amis. le premier a même joué avec le second dans un double épisode de max la menace en 1969 pour lequel il n'avait même pas été crédité. bernie kopell, le siegfried original, joue le tout petit rôle de l'homme qui conduit une opel dans laquelle max veut faire un tour. get smart est en fait la troisième adaptation de la série, après le plus secret des agents secrets (the nude bomb, 1980) et get smart again, tourné en 1989 pour la télévision. don adams fera même une nouvelle saison de get smart en 1995, disponible en dvd, alors que la série originale est toujours inédite. rachel mcadams et jennifer love hewitt étaient pressenties pour le rôle de l'agent 99 mais c'est finalement anne hathaway (brokeback mountain, 2005, le diable s'habille en prada, 2006) qui le décroche, comme on dit. née le 12 novembre 1982 à brooklyn, elle fait ses débuts à l'écran à l'âge de 17 ans dans princesse malgré elle qui, devant le joli succès rencontré par le film, connaîtra une suite en 2004 (un mariage de princesse). steve carell est né le 16 août 1963 dans le massachussetts. il a commencé sa vie active comme facteur, puis a essayé d'étudier le droit, et enfin est entré dans une troupe de théâtre. en 2003, il apparaît aux côtés de jim carrey dans bruce tout-puissant. mais c'est la comédie 40 ans, toujours puceau en 2005, pour laquelle il est également scénariste et producteur, qui le propulse sous les projecteurs. un rôle plus dramatique en 2006, little miss sunshine, et retour à la case comédie où il tient la tête d'affiche avec evan tout-puissant en 2007. en 2008, il fait un détour par l'animation puisqu'il prête sa voix au maire de who-ville dans horton, l'éléphant qui entend des voix (et dont la voix française est signée dany boon).