le premier cri

Premier_cri réal. gilles de maistre, 100', 2007. 4 pouces

l'idée
c'est l'histoire vraie du premier cri que l'on pousse lorsque l'on vient au monde, l'histoire pudique d'un moment universel, unique et bouleversant, partagé par des millions de femmes…

l'avis
ce documentaire montre le destin de plusieurs femmes à différents endroits de la planète: états-unis, france, tanzanie, inde, japon, brézil, mexique, sibérie. la manière de filmer est à la fois sobre et respectueuse, jamais voyeuriste ni impudique, montrant la naissance proprement dite dans ce qu'elle a de plus beau et de plus différent selon la culture et la condition. ainsi la québecquoise baba qui tient à accoucher chez elle dans une mini-piscine gonflable sans aucune aide médicale, entourée de ses amis, et qui n'a toujours pas expulsé le placenta trois heures après la naissance. la touareg qui met au monde un enfant mort-né. la vietnamienne qui enfante de l'un des 120 enfants par jour dans la plus grande maternité du monde (45'000 enfants par an): celle de ho chi minh ville. la mexicaine qui accouche simplement dans une piscine… toutes ces femmes affichent une dignité et une simplicité incroyables sous l'objectif tendre et non intrusif de gilles de maistre. le film est un documentaire, il ne juge jamais ni n'essaie d'imposer un point de vue, il se contente de montrer en laissant la parole aux femmes concernées et à leur entourage.

les coulisses
gilles de maistre a filmé une centaine d'accouchements à l'hôpital robert debré à paris, dans le cadre d'une série documentaire pour la télévision. deux années bouleversantes durant, il a vécu ces naissances comme des secousses émotionnelles chaque fois renouvelées comme si c'était la première fois. et il a voulu prolonger l'expérience ailleurs. d'où l'idée de transposer la salle d'accouchement à l'échelle de la planète.