ocean’s 13

Oceans13réal. steven soderbergh, int. george clooney, brad pitt, matt damon, al pacino, andy garcia, elliott gould, ellen barkin. 2007, 122'. 3 pouces

le synopsis
douce vengeance sous le ciel de las vegas… danny ocean (clooney) et sa bande ne pouvaient avoir qu'un seul motif pour tenter leur braquage le plus audiacieux à ce jour: sauver un des leurs, reuben tishkoff (gould), ami et mentor de danny, victime d'une attaque après que le cruel propriétaire de casino willy bank (pacino) l'a trahi et renvoyé. très mauvais calcul, car danny rameute ses fidèles complices pour infliger à bank un châtiment exemplaire le soir de l'inauguration de son nouveau casino, the bank.

l'avis
troisième (et dernier?) volet de la série, il n'est ni meilleur ni moins bon (à mon humble avis) que les deux précédents opus. la mécanique est tellement bien huilée que la complicité entre les acteurs est hallucinante, jusque dans les répliques qui s'entremêlent avec un naturel époustouflant. tout l'humour du film tient à cela, d'ailleurs, dans la caractérisation de chaque personnage. car le récit est, lui, toujours aussi complexe (malgré une trame très simple), soderbergh prenant un malin plaisir à rendre son film "intelligent" en nous perdant dans une narration à plusieurs étages. les dialogues étant débités à vitesse grand v, il faut s'accrocher pour en saisir les subtilités et capter l'intrigue. j'ai noté une scène tordante (si, il y en a une, enfin, toujours à mon humble avis), celle où rusty (pitt) débarque chez danny (clooney) et se retrouve scotché avec lui devant une émission de télé totalement débilitante. du grand numéro d'acteurs. comme les deux ocean's précédents, ce film est très référencé sixites (en hommage à l'original avec sinatra), avec ambiance jazzy timbrée vibraphone et élégance très datée mais très caractéristique des costumes

les coulisses
à 44 ans, steven soderbergh n'en est de loin pas à son coup d'essai. son premier long, sexe, mensonges et vidéo remporte la palme d'or en 1989. il réalisera par la suite, notamment, kafka (1991, avec jeremy irons), hors d'atteinte (1998, avec jennifer lopez et george clooney), l'anglais (1999, avec terence stamp), erin brockovich (2000, avec julia roberts), traffic (2001, avec michael douglas), ocean's eleven (2002, avec clooney), solaris (2003, toujours avec clooney) et les suites des ocean's (2004 et 2007). quant audit george clooney, né le 6 mai 1961 et qu'on ne présente plus, il a d'abord été le docteur doug ross dans la série urgences, avant de s'envoler pour une carrière cinématographique à succès riche en rôles divers (une nuit en enfer/1996, batman&robin/1997, le pacificateur/1997, o'brother/2000, intolérable cruauté/2003, the good german/2006), puis de passer à la réalisation avec tout autant de bonheur (confessions of a dangerous mind/2003, good night and good luck/2006, syriana/2006). mais qu'est-ce qu'il a de plus que moi, ce type (à part 28 jours)?