le prestige

The_prestige

 

 

 

 

 

réal. christopher nolan, int. hugh jackman, christian bale, michael caine, scarlett johansson. 2006, 135′. 3 pouces

le synopsis
londres, xixème siècle. apprentis magiciens et amis, robert, alfred et julia (la jeune épouse d’angier) sont les assistants d’un illusionniste. un soir, le numéro tourne mal et julia…

… meurt noyée par la faute d’alfred. les deux jeunes gens vont dès lors devenir rivaux, se battant pour garder le secret de leurs propres tours et s’approprier ceux de l’autre, puis ennemis jurés, allant jusqu’à devenir des meurtriers.

l’avis
mettant en lumière l’aveuglement parfois destructeur de nos ambitions, le film joue habilement avec les apparences, ne serait-ce que par une structure narrative non linéaire, mais également par les illusions auxquels les deux protagonistes se livrent dans la réalité pour brouiller les cartes et tenter de se berner l’un l’autre. le titre se réfère à la dernière (la plus importante) des trois étapes dont tout bon numéro de prestidigitation est constitué: l’engagement (le magicien montre par exemple un oiseau qu’il met dans une cage), le tour lui-même (il fait disparaître cage et oiseau) et le prestige (il fait réapparaître le volatile ailleurs), censé donner au tour toute sa valeur et révéler au passage le talent du magicien.

côté ambiance, le film offre une belle reconstitution de la londres victorienne ainsi qu’une brève incursion dans le fantastique (le sujet s’y prête bien), par la présence de nikola tesla (1856-1943), inventeur et ingénieur serbe émigré à new york auquel on doit l’élaboration du courant alternatif, incarné par david bowie.

coulisses…
londonien né en 1970, christopher nolan a réalisé l’excellent memento en 2000, de joyeuse mémoire (si j’ose dire), avec guy pearce et carry-ann moss, le nom moins intéressant insomnia en 2002, avec robin williams et al pacino, et le surprenamment bon batman begins, avec les mêmes christian bale et michael caine. parmi ses projets citons, excusez du peu, le prisonnier, adaptation de la série signée patrick mcgoohan (succombant à cette mode pas toujours heureuse du manque d’idées, mais quel besoin a-t-on de toucher à un chef-d’oeuvre?), la suite de batman begins, the dark knight (sortie prévue en 2008), ainsi que the exec, polar futuriste. né en 1968 en australie, hugh jackman s’est fait connaître avec son rôle (le tout premier) de wolverine dans x-men, en 2000. christian bale est né en 1974 au pays de galle, il a débuté au cinéma dans l’empire du soleil de steven spielberg en 1987.