the dictator

The dictator

réal. larry charles, scénario sacha baron cohen, alec berg, david mandel, jeff schaffer, int. sacha baron cohen, anna faris, ben kingsley, jason mantzoukas, et des cameo de gad elmaleh, megan fox et edward norton. 2012, 83'. 3,5 pouces.

le synopsis
l'amiral général aladeen (baron cohen) dirige d'une main de fer le wadiya, république pétrolière isolée d'afrique du nord. détenteur du pouvoir absolu depuis l'âge de 6 ans, à la suite de…


… la mort accidentelle de son père par 97 balles perdues (et une grenade), il est épaulé par son oncle tamir (kingsley). devant les sanctions répétées des nations du monde, tamir réussit à convaincre aladeen de se rendre à new york pour répondre aux questions des nations unies…

l'avis
comme d'habitude avec baron cohen, cette parodie est ciselée au bazooka. on connaît le loustic, il fait rarement dans la dentelle. cela dit, entre deux rires gras et trois "oh, shocking!" (oui, il va loin), on décèle une vraie critique bien plus fine que son emballage grossier (au sens pipi-caca) ne le laisse paraître. certes, on peut ne pas aimer cet humour totalement décomplexé, qui est la marque de fabrique du comédien britannique. on peut néanmoins être sensible à la critique.

car voici donc qu'après le racisme (borat, 2006) et l'homophobie (brüno, 2009), le trublion (qui assure la promo de ses films dans la peau de ses personnages) s'attaque cette fois à la dictature. celle bien sûr, la plus évidente, qui perdure encore dans certains pays, mais aussi celle, plus pernicieuse, qui affleure dans des pays qui se targuent d'être des démocracies. extrait…

"pourquoi
vous êtes tous tellement anti-dictature? imaginez l'amérique sous un
tel régime. vous pouvez laisser 1% de la population posséder toutes les
richesses nationales, rendre plus riches vos amis déjà riches au moyen
de niches fiscales, et remettre vos banques à flot quand elles glissent
sur un mauvais chemin. vous pouvez ignorer les attentes des pauvres en
matière de soins ou d'éducation. vos
media sont libres en apparence mais secrètement contrôlés par une
personne et sa famille. vous torturez vos prisonniers, vous truquez les
votes aux élections et vous faites la guerre pour de fausses raisons.
vous pouvez remplir vos prisons avec un groupe ethnique uniquement sans
que personne ne s'en plaigne! vous pouvez utiliser vos media pour
terroriser le peuple et lui imposer des politiques qui sont contraires à
ses intérêts. je sais que c'est difficile pour vous américains de
l'imaginer…"

on rit, tantôt gras, tantôt jaune, on aime ou on déteste. c'est l'effet sacha baron cohen, un effet auquel personne ne peut rester indifférent.