prochainement sur grand écran…

les studios étant en manque d'imagination ou misant de plus en plus sur des valeurs sûres (les deux n'étant d'ailleurs pas incompatibles, le second étant souvent la conséquence inavouée du premier) 2013 sera décidément – what's new – placé sous le signe…


… des suites.

au rayon "suites poussives", citons enfin a good day to die hard (13 février) ou le retour pas du tout attendu de john mcclane, alias bruce willis,
après un 3ème opus raté qui misait sur la surenchère pour compenser le
vieillissement du héros/comédien.

au rayon "suites plutôt attendues car sympa", iron man will be back pour un 3ème opus avec, eh oui, mesdames, préparez vos petites culottes, le séduisant robert downey jr. (1er mai), star trek pour un 2ème (j. j. abrams, 19 juin) tout comme wolverine (avec le plus musclé que jamais hugh jackman, 24 juillet).

au rayon "suites musclées pour les vrais fans", les g.i. joe reviennent pour une 2ème aventure (g.i. joe: conspiration) le 27 mars, avec channing tatum et bruce willis, vin diesel fera plus fort puisqu'il endossera pour la 6ème fois les frusques de dom toretto (fast and furious 6, 22 juin) et, après pitch black et les chroniques de riddick, pour la 3ème fois celles de richard b. riddick dans riddick: dead man stalking (pas de date annoncée).

et au rayon "suites pour les plus-que-fans", pas de date annoncée non plus pour tintin, qui connaîtra de nouvelles aventures sous la houlette d'un peter jackson décidément débordé puisque le deuxième volet de "son" hobbit – le hobbit: la désolation de smaug – sortira le 11 décembre.

le 19 juin sortira non pas une suite mais ce qu'il est désormais convenu d'appeler un "reboot" (comme l'ont été récemment hulk et spider-man), c'est-à-dire un redémarrage – ouvrez la parenthèse, ça n'est jamais arrivé à votre pc alors que vous n'aviez pas sauvegardé le doc de 42 pages que vous veniez de terminer après 8 heures de boulot non stop et que, satisfait, vous vous apprêtiez à l'imprimer? fermez la parenthèse -, man of steel, autrement dit superman. il y a eu le sequel (la suite), le prequel (l'avant-suite), il y a maintenant le reboot (la pas-tout-à-fait suite). le reboot, donc, ou comment exploiter un bon filon (financier) et recycler sans être taxé de mou du bulbe créatif. mais comme les producteurs ont oublié d'être idiots, c'est en l'occurrence zach snyder (300, watchmen) qui s'y colle. on peut donc espérer que le résultat sera à la hauteur de nos attentes les plus folles. au rayon reboot, citons encore une nouvelle trilogie mad max, avec un premier opus intitulé fury road et dont le tournage a eu lieu en namibie, avec george miller aux commandes – il y a des gens qui ne se renouvellent décidément pas – et tom hardy (le méchant masqué du dernier batman) dans le rôle de max le fou.

pour revenir aux suites, bridget jones (pas de date annoncée) va connaître un troisième opus (like we care…), gru et ses minions de moi, moche et méchant vont de nouveau nous régaler dès le 26 juin, avec un nouveau méchant qui aura la voix originale d'al pacino, pixar nous livrera (enfin! le 10 juillet, depuis le temps qu'on l'attendait) de nouvelles aventures de jacques sullivan (john goodman) et bob razowski (billy cristal) sous la forme, non pas d'une suite, mais d'un prequel, avec monstres academy, et là, on se réjouit vraiment car pixar n'est jamais décevant. et les spartiates aux plaques de chocolat de 300 reviendront le 7 août dans 300: battle of artemisia (aussi intitulé 300: rise of an empire, comme quoi on n'est sûr de rien) mais cette fois sans zach, ce qui laisse présager le pire.

au rayon "remakes", notons maniac (frank khalfoun, 2 janvier), avec elijah wood, produit par alexandre aja et resucée, espérons bien faite du classique de william lustig (1980), avec joe spinell.

au rayon "films originaux ou adaptations", car il y en aura et c'est tant mieux, à noter un nombre assez impressionnant de films de robots, de monstres et d'extraterrestres, la liste n'étant évidemment pas exhaustive:
– captain phillips
(paul greengrass, 22 mars), qui narrera la prise d'otages sur un bateau au large de la somalie en 2009, avec tom hanks;
the nymphomaniac (lars von trier, mai), avec charlotte gainsbourg, qui parlera, comme son titre le laisse supposer, du voyage érotique d'une femme auto-diagnostiquée nymphomane de la naissance à l'âge de 50 ans;
pacific rim (guillermo del toro, mai) ou des robots géants, pilotés par des humains, défendent la terre contre des monstres extraterrestres géants. on peut se fier à del toro pour donner à ce pitch énorme beauté et poésie. avec l'indéboulonnable ron perlman et l'omniprésent idris elba;
after earth (night m. shyamalan, juin). le nouveau film de l'homme-qui-laissait-présager-d'un-génie-avec-lesixièmesens-et-puis-finalement-non, avec will et jaden smith dans une histoire de famille se crashant sur la terre mille ans après que l'humanité l'a quittée. ça fait déjà peur;
– robopocalypse (spielberg, 3 juillet), tiré d'un roman de sf de daniel h. wilson, qui racontera, le titre étant assez transparent, comment l'humanité tente de résister au soulèvement des robots;
oblivion (joseph kosinski, 19 juillet), qui relatera l'histoire d'un soldat chargé de réparer des drones censés traquer des aliens hostiles peuplant la planète, tandis que l'humanité vit réfugiée au-dessus des nuages. vu ce pitch plutôt curieux, j'ai envie de dire LOL mais ne présumons de rien et voyons ce que ça donne. avec tom cruise et morgan freeman dans les rôles principaux;
la belle et la bête, de christophe gans, qui revient enfin, (pas de date de sortie annoncée), avec léa seydoux (la tueuse du dernier mission impossible) et vincent cassel dans les rôles-titre;
– l'écume des jours
, adapté du sublime roman de boris vian, réalisé par michel gondry, avec romain duris et audrey tautou dans les rôles de colin et chloé, et dont le tournage est programmé d'avril à juin 2013;
only lovers left alive (jim jarmusch, pas de date annoncée) qui racontera l'histoire de deux vampires amoureux l'un de l'autre depuis des siècles. puisque les vampires ont la cote… avec mia wasikowska (ex-alice au pays des merveilles de tim burton) et tom hiddleston (ex-dieu chétif loki, frère de thor);
the search (michel hazanavicius, pas de date annoncée), remake des anges marqués (fred zinnemann, 1948) relatant la relation particulière d'une femme avec un jeune garçon. en attendant un troisième volet d'oss 117. avec bérénice bejo, of course;
the comedian (sean penn, pas de date annoncée) ou les affres d'un comique has been et aigri, condamné à des travaux d'intérêt général pour avoir frappé un homme avec un micro. avec robert de niro dans le premier rôle et kristen wiig;
noah (darren aronofsky, pas de date annoncée) ou une relecture de l'histoire de l'arche de noé. le réalisateur de black swan a cosigné une bande dessinée sur le thème. le film en serait un développement/une adaptation;
projet dsk, (abel ferrara, pas de date annoncée), avec depardieu dans le rôle du politicien-déchu-pour-cause-d'obsession-du-cul et adjani dans le rôle de l'épouse-amoureuse-mais-faudrait-quand-même-arrêter-les-conneries-deux-minutes. je vous l'avais dit, comme si on n'en avait pas déjà assez parlé, ils reviennent nous bassiner avec l'histoire "vraie" et néanmoins tout à fait passionnante d'un sale con incapable de garder sa bite plus de deux minutes dans son slibard et qui surtout "aimerait bien qu'on lui foute la paix maintenant". ben tu sais quoi, joe? nous aussi;
inside llewyn davis (frères coen, pas de date annoncée) qui racontera l'histoire d'un chanteur folk new yorkais, avec notamment oscar issac, justin timberlake, carey mulligan et john goodman;
24, le film (?, pas de date annoncée). là on nage en plein flou pas tellement artistique car tony scott a quitté la production (et pas seulement la production d'ailleurs) de ce film plusieurs fois annoncé, plusieurs fois annulé, prolongement des aventures télévisuelles et minutées du plus célèbre agent de la cellule anti-terroriste jack bauer, alias kiefer sutherland;
casse-tête chinois (cédric klapisch, pas de date annoncée), nouveau film générationnel pour klapisch puisqu'il revient avec la suite des poupées russes et de l'auberge espagnole, avec romain duris, audrey tautou, kelly reilly et cécile de france. le tournage a eu lieu en septembre à new york (décidément, de plus en plus de réal français tournent à new york depuis quelque temps) où le réal avait passé trois mois à écrire son scénar.

et pour finir, un film qui ne va sans doute pas manquer de provoquer l'hilarité, et qui, si je ne m'abuse, est déjà sorti, en tout cas aux états-unis: les misérables (prononcez lèz mizeurabeuls), énième adaptation du célèbre roman de hugo victor avec le trop beau hugh jackman en valjean, le brutal russell crowe en javert, la gracile amanda seyfried en cosette, la magnifique anne hathaway en fantine, et les inévitables helena bonham carter et sasha baron cohen en ténardier.par le réalisateur du discours d'un roi tom hooper (à ne pas confondre avec tobe hooper, dont le choix eût été par trop curieux pour le propos ici présent).